Noam Chomsky et Vijay Prashad: « Nous condamnons le coup d’État en Bolivie »

Noam Chomsky et Vijay Prashad dénoncent l’escalade de la tentative de coup d’État contre le président démocratiquement élu Evo Morales

En réponse à l’escalade de la tentative de coup d’État par l’opposition bolivienne de droite contre le gouvernement démocratiquement élu d’Evo Morales, les intellectuels Noam Chomsky et Vijay Prashad se sont joints à tous ceux qui, dans le monde entier, disent « Le monde est avec Evo » (#ElMundoConEvo) et dénoncent les efforts actuels de coup d’État.

Voici leur déclaration, également en espagnol plus bas:

En Bolivie, un coup d’État se prépare contre le gouvernement élu dirigé par Evo Morales. Des sections des forces armées – y compris la police – ont ouvertement indiqué qu’elles sont prêtes à permettre à des milices fascistes d’attaquer le palais présidentiel à La Paz. C’est une situation très grave.

Evo Morales a invité les quatre principaux partis politiques à s’asseoir autour d’une table et à discuter de la voie à suivre pour la démocratie bolivienne. Il a demandé l’instauration d’un dialogue pour empêcher un retour à l’époque des dictatures militaires et du règne de l’oligarchie. Morales a fait appel aux Nations unies, à l’Organisation des États américains, au Vatican et à d’autres encore pour qu’ils l’aident à éviter le coup d’État.

Le coup d’État est téléguidé par l’oligarchie bolivienne, qui enrage après la quatrième défaite électorale de ses partis face au Mouvement pour le socialisme. L’oligarchie est pleinement soutenue par le gouvernement des États-Unis, depuis longtemps désireux de chasser Morales et son gouvernement du pouvoir. Voilà plus de dix ans, le Centre des opérations de l’ambassade étasunienne à la La Paz a dit qu’il avait deux plans – le plan A, le coup d’État ; le plan B, l’assassinat de Morales. Il s’agit là d’une violation grave de la Charte des Nations unies et de toutes les obligations internationales.

Nous condamnons le coup d’État et sommes avec le people bolivien. Nous espérons qu’il sera capable de résister à ce qui lui sera infligé dans les jours à venir.

El Mundo Con Evo. Le monde est avec Evo. Nous aussi.

9 novembre 2019


Nos oponemos al golpe

Declaración de Noam Chomsky y Vijay Prashad

En Bolivia se está gestando un golpe de Estado contra el gobierno electo liderado por Evo Morales. Sectores de la policía han dicho abiertamente que están dispuestos a permitir que grupos de milicias fascistas ataquen el palacio presidencial en La Paz. La situación es muy grave.

Evo Morales ha invitado a los cuatro principales partidos a sentarse y conversar sobre el camino a seguir para la democracia boliviana. Ha pedido el establecimiento de un diálogo para evitar el regreso de los días de las dictaduras militares y los gobiernos oligárquicos. Morales ha hecho un llamado a las Naciones Unidas, a la Organización de los Estados Americanos (OEA), al Vaticano y a otros más para que contribuyan a encontrar el camino para alejarse del golpe.

El golpe es promovido por la oligarquía boliviana que está enojada por la cuarta elección que sus partidos pierden frente el Movimiento al Socialismo. La oligarquía cuenta con el total apoyo del gobierno de los Estados Unidos que desde hace mucho tiempo está ansioso por expulsar a Evo Morales y a su movimiento del poder. Por más de una década, el Centro de Operaciones de la embajada de Estados Unidos en La Paz ha expresado que tiene dos planes: el Plan A, un golpe de estado y el Plan B, el asesinato de Morales. Se trata de una grave violación de la Carta de las Naciones Unidas y de todas las obligaciones internacionales.

Estamos con el pueblo boliviano y nos oponemos al golpe. Esperamos que sean capaces de resistir todo lo que se les viene encima los próximos días.

El mundo con Evo. Nosotros también.

9 de noviembre de 2019

 

Source originale: People Dispatch

Traduit de l’anglais par Diane Gilard pour Investig’Action

Source: Investig’Action

Photo: Evo Morales and Alvaro García Linera in a mobilization on October 28 in La Paz. Photo: Evo Morales twitter