Le Journal de Notre Amérique n°16

La signature le 23 juin dernier, des accords de paix entre le gouvernement colombien et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) ont marqué un tournant historique en Amérique Latine. C’est Cuba, nation pionnière dans le combat pour la paix qui a impulsé et soutenu ces négociations.

Néanmoins, pendant que les peuples latino-américains aspirent plus que jamais à la paix, les États-Unis ne semblent pas l’entendre de cette oreille. En effet, Washington entreprend un véritable retour en force dans la région à travers ses pantins au Brésil et en Argentine mais aussi et surtout en remilitarisant un continent que la CELAC (Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens) avaient déclaré «zone de paix». De la Caraïbe à l’Atlantique Sud en passant par le Pacifique, l’implantation de bases militaires et l’envoi de contingents révèlent au grand jour la stratégie impérialiste et de reconquête d’un pays en soif de revanche.

Alors que le Venezuela fait l’objet ces derniers mois d’une campagne médiatique internationale visant à le diffamer et le déstabiliser, la Ministre des Affaires Etrangères Delcy Rodriguez a rappelé à l’ordre Luis Almagro, secrétaire général de l’OEA (Organisation des États Américains). En effet, son rôle n’est pas d’alimenter l’ingérence dans les affaires intérieures d’un pays et de s‘entretenir avec l’opposition, mais bien de dialoguer avec le représentant légitime de l’État, en l’occurrence le Président ouvrier Nicolas Maduro. D’autant plus que des initiatives de dialogue entre l’opposition et le gouvernement sont déjà en cours, notamment avec l’aval de l’UNASUR et des personnalités comme l’ex-président espagnol José Luis Rodriguez Zapatero.

Force est de constater que la droite vénézuélienne s’est engagée dans une voie périlleuse et anti-démocratique en voulant s’appuyer sur ses alliés internationaux. Elle n’a pas cessé de méconnaître la loi, et ce depuis l’instant même où Nicolas Maduro a remporté les élections en avril 2013. Mais il ne sera pas aisé de renverser une révolution qui a changé radicalement et à jamais la face non seulement du Venezuela mais de toute l’Amérique Latine.

 

Le Journal de Notre Amérique n°16 by Investigaction on Scribd

Source: Investig’Action