Le Journal de l’Afrique 26 : la négrophobie

Rarement le succès d’un homme aura autant inquiété ses semblables. Les uns et les autres, d’après leurs inquiétudes non feintes, ne comprennent pas comment et pourquoi les Etatsuniens ont élu Donald Trump à la tête de la première puissance économique mondiale.

En effet, pendant la campagne électorale, M. Trump s’était distingué par un discours qui tranchait avec les circonlocutions habituelles. Faisant systématiquement fi du « langage diplomatique », il a indiqué ce qu’il ferait en cas de victoire.

Aujourd’hui c’est chose faite. En attendant de voir si Trump président sera différent du Trump candidat, Le Journal de l’Afrique vous propose un caléidoscope des déclarations du candidat républicain. Les Africains disait-il, sont des « imbéciles, des paresseux, seulement bons à manger, faire l’amour et à la brutalité ». Et d’ajouter : « Pour moi, la plupart de ces pays africains devrait être colonisé à nouveau pour un autre 100 ans »…

Mais de quoi M. Trump est-il coupable ? Les multinationales ont-elles attendu son arrivée à la Maison Blanche pour piller les ressources du sous-sol africain ? En quoi Donald Trump est-il plus condamnable que ceux qui ont assassiné le Guide libyen Mouammar Kadhafi tout en ménageant leur langage vis-à-vis des Africains ? M. Trump a annoncé vouloir limiter l’accès des Africains aux USA. Ce n’est pas nouveau. Tous ceux qui demandent un visa d’entrée aux USA ne l’obtiennent pas. Au mois d’août 2016, le Canada a refusé le visa à plus de la moitié d’Africains qui souhaitaient participer au Forum social mondial à Montréal. Là ce n’est pas Donald Trump le négrophobe en chef qui présidait la commission d’attribution des visas ! Aussi longtemps que ses fils et filles attendront qu’une âme charitable vienne le délivrer de ses chaînes, le continent restera enchaîné. Le destin de l’Afrique est entre les mains des Africains. Le reste n’est que propagande.

Le Journal de l’Afrique 26 by Investigaction on Scribd

Source: Investig’Action