Le Journal de Notre Amérique 27: Socialisme du XXIème siècle ou barbarie !

Face au « mauvais exemple » pour la région que représentait le modèle de développement humain de Cuba, l’ensemble de présidents étatsuniens, l’un après l’autre, ont renouvelé leurs efforts pour saboter et détruire les conquêtes de la révolution. C’était sans compter sur l’unité du peuple cubain et sa longue expérience à l’heure de défendre ses intérêts…jusqu’à ce que, comme l’avait prédit Fidel, le vent finit par tourner dans la région et les forces réactionnaires, jadis dominantes, furent balayées par les révoltes populaires à La Paz, Quito, Buenos Aires, etc…

Le tournant historique dans la région fut l’arrivée d’un tourbillon: le Commandante Hugo Chavez. Le Venezuela deviendrait rapidement le nouvel épicentre d’une reconfiguration du rapport de forces mondial entre les pays dominants et dominés. Le monde multipolaire put ainsi connaître un nouvel élan à travers les relations Sud-Sud. En plus, Chavez réussit à unifier les forces progressistes et à soulever à nouveau le drapeau de la lutte pour l’émancipation humaine avec sa formule du « socialisme du XXI siècle ».

Cela obligea Barack Obama à revoir sa copie, et à avouer l’échec historique de la politique USA à l’encontre de Cuba. En 2015 il sortit Cuba de la « liste de pays soutenant le terrorisme » (selon les critères particuliers de la première puissance militaire au monde), il annula la loi surnommée « pieds secs, pieds mouillés », et il atténua les restrictions imposées aux entreprises USA pour développer les partenariats commerciaux dans l’île. Certes, d’autres signes montraient que Washington ne faisait pas vraiment marche arrière : ni l’arrêt du blocus ni la fermeture de la base de Guantanamo furent appliqués. En effet, Donald Trump est venu fermer cette courte parenthèse, et il a récemment exprimé sa volonté d’annuler les quelques progrès que son prédécesseur à la Maison Blanche avait défendu.

Cette nouvelle agression de Trump contre Cuba doit être analysée dans le contexte d’un retour de la droite dans la région. C’est donc une tentative désespérée de faire d’une pierre deux coups et finir à la fois avec la révolution bolivarienne et le référent historique de la résistance cubaine. Trump voudrait profiter d’un certain affaiblissement du processus d’unité latino-américaine. La démobilisation de la guérilla des FARC dans le cadre du processus de paix en Colombie, l’annonce d’un nouvel accord OTAN/Colombie, et les manœuvres militaires USA sur le territoire brésilien, sont des éléments qui peuvent être déterminants dans l’activation d’un scénario de type libyen ou syrien au cœur des Caraïbes. Mais Mr. Trump a du rater un épisode : le peuple latino-américain est plus uni que jamais. Socialisme du XXIème siècle ou Barbarie!

SOMMAIRE

L’ EDITO

Socialisme du XXIème siècle ou barbarie !
Alex Anfruns

CUBA

Politique cubaine de Trump :
Qu’arrivera-t-il dans les prochains mois?
Arnold August

Les amis cubains du président Trump
José Luis Méndez Méndez

Ce que le blocus interdit à Cuba
TeleSur

Vive le Che!
Jean Ortiz

VENEZUELA

L’échec de Washington à Cancun
Juan Francia

L’Assemblée Constituante, un visage nouveau pour la République
Celag

La droite accélère le tempo du coup d’Etat
Marco Teruggi

Marco Rubio promet plus de financement pour les guarimbas
Mision Verdad

COLOMBIE

L’expansion d’El Cerrejon n’a pas de limites
Raf Custers