Le dernier discours de Salvador Allende

Le 11 septembre 1973, le siège de la présidence chilienne est assiégé par des soldats emmenés par le général Pinochet. Retranché dans la Moneda, le président Salavador Allende refuse de se rendre et prononce à la radio un dernier discours que nous reproduisons ici. Quelques heures plus tard, Allende trouve la mort. Soutenu par les Etats-Unis, Augusto Pinochet prend sa place et fera connaitre au Chili les années les plus sombres de son histoire. (IGA)