Campagne en faveur des Indiens du Nord du Brésil

Bonjour,

A la recherche de relais en Belgique pour une campagne de sensibilisation en faveur des Indiens du nord du Brésil, je me permets de vous contacter.

Je m’appelle Virginie Vandermeersch, anthropologue de formation, je me trouve actuellement au Brésil, dans la province de Roraima où un conflit écologico-social fait rage.

D’ici peu, dans le courant du mois d août, le Tribunal Suprême Fédéral doit se prononcer soit en faveur du maintien les limites du territoire indien Rapossa Serra Do Sul (homologué en 2005 par le Président Lula) soit en faveur d’une réduction de ce territoire en faveur des Fazendeiros.

Ces derniers, depuis quelques années, s’installent tout à fait illégalement sur ce territoire et y développent d´énormes monocultures très polluantes.

Malgré l’homologation du territoire en tant que Terres Indiennes, ces Fazendeiros refusent de céder et, avec beaucoup de violence ( maisons indiennes brûlées, meurtres et menaces de mort, ponts d accès détruits,…), luttent pour imposer leur présence.

Bien évidement, ces monocultures ont un impact écologique désastreux (pollution des rivières, des sols,…), ce qui se répercute directement sur la vies des communautés indiennes avoisinantes.

En outre, ces invasions génèrent d´importants conflits sociaux et les communautés indiennes portent souvent le deuil de leaders assassinés pour leur prises de position contre les Fazendeiros.

Les revendications de ces communautés indiennes sont devenues, au fil du temps, un symbole important de la lutte indienne pour la revendication des droits les plus élémentaires, entre autres droit à une vie digne et droit à un territoire.

Le Brésil étant un pays où la corruption est encore largement présente dans toutes les tranches du pouvoir, nous craignons que le Tribunal Fédéral ne se prononce en faveur des Fazendeiros.ce qui aurait pour effet de créer un précédent judiciaire. Et alors plus aucune terre indienne ne serait à l'abri d´éventuelles réductions de superficie

Pour plus de renseignements sur la situation actuelle, je vous saurais gré de vous reporter aux divers documents que j´ai joints en annexe à ce mail, ainsi qu’au lien suivant (en portugais mais les images parlent d’elles-mêmes). http://www.youtube.com/watch?v=6wzpe1ML0ts

Les violences faites contre ces peuples doivent s´arrêter!!

Il est important que la communauté internationale réagisse et ses responsabilités et fasse respecter les décrets qu’il a lui même amendés.

Il est grand temps que ces peuples puissent enfin vivre en paix!!

Une délégation de deux représentants indiens s´apprête à venir en Europe afin de faire entendre leurs voix et sensibiliser le public européen à leur cause.

Concrètement, ils seront en Belgique du 25 au 29 juin, avec quelques allers et retours prévus sur Paris, où nous avons réussi à mobiliser plusieurs organismes dont Survival, Amnesty, et La Maison de l Amérique Latine.

Nous sommes à la recherche de personnes et d’organismes qui pourraient, d´une manière ou d´une autre, leur permettre de s´exprimer (conférences, interviews, articles de journal,…).

Les objectifs que nous nous sommes fixés sont :

– tenter d´entrer en contact avec le monde politique, pour qu´il fasse pression sur le Gouvernement Brésilien.

– entrer en contact avec différents médias, pour faire connaître au grand jour la situation vécue dans la Terre Indienne Rapossa Serra do Sol.

– entrer en contact aussi avec un maximum d´ONG, ASBL et autres associations qui pourraient relayer l´information et sensibiliser le plus grand nombre, mais aussi faire pression sur le Gouvernement Brésilien par l’envoi de cartes et lettres de soutien.

– En outre, il paraît important d’établir des contacts au niveau du monde intellectuel et artistique.

Ainsi, si vous avez l´une ou l´autre proposition (interview, rencontre, conférence, débat,…), n´hésitez pas à nous la transmettre

Je joints à ce mail différents documents explicatifs qui donnent un bon aperçu de la situation.

En outre, voici un lien intéressant: http://www.youtube.com/watch?v=6wzpe1ML0ts ).

N´hésitez pas á me faire savoir si vous désirez de plus amples informations.

Je suis à votre entière disposition.

Merci de nous aider,

Coordinatrice pour la partie Belgo-Française

Fax: 00 55 95 36244033