Votre déclaration “On tue aussi des Juifs en Belgique”

En France, après le meurtre de Mireille Knoll, 300 personnalités ont signé dans Le Parisien une tribune pour condamner le “nouvel antisémitisme”. La députée bruxelloise Viviane Teitelbaum leur donne écho dans notre Plat pays en accordant une interview à La Libre Belgique. La situation serait tout aussi inquiétante chez nous. “On tue aussi des Juifs en Belgique”, constate la députée libérale. Choqué par ses propos, Rudi Barnet, militant de la cause palestinienne, lui répond à travers une lettre ouverte. (IGA)


Madame,

Je découvre horrifié que ce n’est pas seulement en France que les Musulmans et leurs sbires pratiquent “une épuration ethnique à bas bruit” de la population de culture ou de religion juive (voir “Le Parisien” du 22/4) mais, lisant votre proclamation “On tue aussi des Juifs en Belgique” (Libre Belgique du 25/4)… Que notre plat pays est aussi gangrené par ce fléau.

Ainsi donc, telle une nouvelle Gabrielle Petit se dressant face aux bourreaux, vous appelez à lutter contre ce nettoyage ethnique et ces crimes antisémites qui vont nous submerger.
Pour nous faire prendre conscience de la gravité de la situation et justifier l’urgence de l’action, vous nous rappelez l’attentat du Musée juif de 2014, ainsi que l’assassinat du docteur Wybran en 1989.
C’est pas un peu maigre pour lancer votre appel aux armes?
Pourquoi aussi utilisez-vous le temps présent (“On tue…”) quand on sait qu’il y a déjà près de quatre ans que l’odieux massacre du musée juif a été perpétré par un djihadiste français de Daech et que la mort du docteur Wybran date de près de trente ans?
De plus, on pourrait vous opposer des noms de victimes “de l’autre camp” comme celui de Naïm Khader, un des artisans de la reconnaissance de la cause palestinienne en Europe, assassiné par le sinistre Mossad en 1981dans une rue d’Ixelles, votre commune.
  
Dans ce même article, vous affirmez aussi que depuis une dizaine d’années et la fin de la seconde Intifada palestinienne (2005) des banderoles avec le slogan “Mort aux Juifs” sont brandis dans les manifestations.
Ayant participé à la plupart de celles de Bruxelles depuis 2000 et ayant un tempérament assez observateur, j’atteste que votre proclamation est mensongère et vous défie de montrer la moindre photo démontrant ce que vous affirmez.
Dans ces manifestations protestant contre les crimes israéliens, je vous concède cependant qu’il y avait des banderoles avec le slogan “Mort à Israël”… comme il y avait des slogans “Mort  aux USA” du temps de la guerre du Vietnam.
Même une militante du sionisme actuel, celui des Lieberman, Regev, Bennett et consorts, doit admettre que ce n’est pas pareil, non?

A la lecture de votre interview, certains penseront que vous délirez, mais nous savons bien, vous et moi, que l’objectif réel de votre déclaration n’est pas la lutte contre le racisme anti-juif dans notre pays, mais qu’elle s’inscrit dans l’énorme campagne de propagande (voyez le calendrier des évènements sportifs, culturels, télévisuels…) déclenchée depuis quelques mois par le régime de Netanyahu pour tenter de redorer l’image de son régime, occulter ses atteintes aux droits humains en Cisjordanie occupée et à Gaza et faire taire les voix accusatrices.
Vos propos hostiles envers la Ligue des Droits de l’Homme et son président en témoignent.
Vous ne reculez d’ailleurs devant aucun amalgame tel cet absurde “antisioniste = antisémitisme” qui mettrait à l’index des figures comme Hannah Arendt, Albert Einstein (voir la “Lettre au “New York Times” du 2/12/1948) Martin Buber, Avraham Burg, Marek Edelman, Noam Chomsky… La liste des antisionistes juifs est longue. 
Tous des antisémites, donc!
Autre amalgame perfide et ridicule, cette imbrication “communauté juive = Israël”, chère à vos amis du CRIF et du CCOJB… Assimile-t-on, simple exemple, la culture et la religion chrétiennes à un quelconque état ou régime politique?

Madame, votre attitude complotiste et votre appel “soft” à l’interpellation de la communauté musulmane, ne me semble pas digne d’une responsable politique soucieuse de démocratie.
Mais le citoyen lambda que je suis a une nature optimiste et espère sincèrement que vous prendrez conscience que vos déclarations incendiaires n’amèneront rien de positif pour les relations entre les diverses communautés de notre pays.
En espérant aussi que vous cesserez de louanger un régime raciste condamné par toutes les instances internationales.

Rudi Barnet