Le soutien du néo-nazi David Duke, ex-chef du Ku Klux Klan, à Bolsonaro

La presse progressiste brésilienne rapporte que l’ancien dirigeant néo-nazi du Ku Klux Klan, David Duke, considéré comme une figure marquante de ce mouvement raciste, né en 1865, assassin d’afro-américains, a exprimé mardi 16 octobre sa grande sympathie pour la candidature de Bolsonaro.

 

« Il nous ressemble, c’est un très bon candidat », a-t-il déclaré. « De plus, il est un descendant d’Européen. Il ressemble à n’importe quel Blanc des États-Unis, du Portugal, d’Allemagne et de France ».

Cet ignoble personnage, a ajouté que Bolsonaro a dénoncé l’explosion démographique qui sévit au Brésil, ainsi que la criminalité dans les quartiers noirs de Rio de Janeiro.

Antisémite militant, il considère néanmoins que Bolsonaro a raison d’avoir une attitude positive à l’égard des Juifs nationalistes d’Israël, comme le fait Trump. 

Notons, que Bolsonaro a promis, s’il était élu, de fermer la représentation de l’Autorité Palestinienne à Brasilia et de déplacer l’ambassade du Brésil à Jérusalem, suivant ainsi l’exemple de Trump.

 

Héritier enthousiaste des tueurs du Ku Klux Klan, David Duke, ancien membre du Parti nazi d’Amérique, renommé Parti national-socialiste du peuple blanc, participa à l’organisation de la violente manifestation des suprémacistes, des néo-nazis et du Ku Klux Klan à Charlotesville en août 2017. Lors de la manifestation de ces lyncheurs, un des leurs fonça avec sa voiture sur les militants antiracistes tuant une femme et faisant une vingtaine de blessés.

Ces manifestations avaient reçu le soutien viscéral de Steve Bannon, lequel entretient de cordiales relations avec David Duke. Aussi cordiales que celles qu’il entretient avec celles de l’extrême droite européenne, et tout autant avec le candidat à la présidence de la république du Brésil, et néanmoins glorificateur des tortionnaires et de la torture, Jair Bolsonaro.

 

Source : Investig’Action