L’application du droit de retrait en Belgique. Perspective des travailleurs de la STIB avec Olivier Rittweger de Moor

Le 4 janvier 2021 a commencé le procès opposant l’entreprise publique bruxelloise des transports en commun, la STIB, à plus de 215 de ses agents de conduite. Du 11 au 17 mai 2020, plus de 1.300 agents de la STIB exercent leur droit de retrait face à une situation qu’ils estiment dangereuse pour leur santé. La direction de la STIB ne reconnaît pas l’exercice du droit de retrait. Elle estime que tous ces travailleurs ont été absents de façon injustifiée. Les agents de la STIB font partie des travailleurs qui ont été essentiels au maintien du service public en période de pandémie. L’enjeu de ce procès est de rappeler que la santé et la sécurité au travail est un droit fondamental. Il permettra aussi de souligner l’importance et l’application du droit européen au niveau national. Oliver Rittweger de Moor, chauffeur d’autobus et délégué syndical à la STIB et Sophie Remouchamps, avocate des travailleurs, expliquent les enjeux du procès

Droit de retrait STIB by Grégoire Lalieu on Scribd