Diffamation : Un professeur suisse condamné pour avoir traité Michel Collon d’ « antisémite »

Il y a deux ans, un internaute suisse se cachant sous le pseudo « Alex Ecrable » me calomniait en me traitant d’ « antisémite » sur facebook. Ce professeur ( !) voulait décourager le public d’assister à la conférence que je donnais à Lausanne en avril 2015. A cette occasion, le lobby pro-Israël s’était aussi déchaîné contre moi, mais en prenant soin d’être plus prudent dans les termes.

 

Pourquoi ces calomnies ? Solidaire des Palestiniens, je suis diabolisé par ce lobby pro-Israël depuis que j’ai écrit le livre Israël, parlons-en ! exposant noir sur blanc les dix grands médiamensonges qui « justifieraient » le colonialisme et l’apartheid. Comme ils n’ont pas d’argument face aux faits, ils fuient le débat et diabolisent.

 

« Alex Ecrable » vient d’être condamné pour diffamation et à payer les frais du procès. Ses propos ont été jugés « attentatoires à mon honneur » par le ministère public du Canton de Vaud ce 21 septembre. La diffamation est caractérisée en droit par la mauvaise foi. Le tribunal a constaté la mauvaise foi de l’accusé qui n’a pas « accompli les actes que l’on  pouvait exiger de lui pour contrôler la véracité de ses allégations ». En effet, dans mon livre et dans plusieurs articles, j’ai toujours explicitement condamné le racisme anti-juifs, fréquemment appelé « antisémitisme ».

 

Avec votre soutien, nous mettrons fin à l’impunité des menteurs. La diffamation et la diabolisation, ça suffit !

 

Voir aussi : Où en est notre procès contre Le Monde ?