Deux militants pour la paix poursuivis en Irlande

Edward Horgan et Dan Dowling, deux militants pour la paix, sont poursuivis en Irlande pour avoir mené un action pacifique à l’aéroport de Shannon. On les accuse d’avoir causé des dommages criminels sur un avion de l’armée US. Reporté à plusieurs reprises, le procès devait se tenir le 15 juin. Il a une fois de plus été repoussé, en 2023 cette fois-ci. Ci-dessous, le communiqué de presse de l’Alliance pour la paix et la neutralité, rédigé juste avant l’audience. (IGA)


Le procès de deux autres militants pacifistes de Shannon, Edward Horgan et Dan Dowling, débutera le mercredi 15 juin au tribunal de circuit de la rue Parkgate à Dublin.

Il y a plus de cinq ans, le 25 avril 2017, les deux hommes ont été arrêtés à l’aéroport de Shannon pour avoir prétendument causé des dommages criminels en écrivant des graffitis sur un avion de la marine américaine et pour avoir prétendument pénétré dans le périmètre de l’aéroport de Shannon. Il a été rapporté que les mots « DANGER DANGER NE VOLEZ PAS » étaient inscrits sur le moteur de l’avion de combat, qui était en route d’une base navale américaine en Virginie vers une base aérienne américaine dans le golfe Persique.

Plus de trois millions de soldats armés américains ont transité par l’aéroport de Shannon depuis 2001, en route vers des guerres illégales au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ce qui constitue une violation de la neutralité irlandaise et du droit international. L’aéroport de Shannon a également été utilisé par la CIA pour faciliter son programme de restitution extraordinaire, ce qui a entraîné la torture de centaines de prisonniers.

Un porte-parole de Shannonwatch s’est exprimé avant le procès en disant que : « Bien que justice retardée soit justice niée, leur procès va à présent avoir lieu le mercredi 15 juin. Cependant, alors qu’Edward et Dan sont vivants et en bonne santé, jusqu’à un million d’enfants sont morts depuis la première guerre du Golfe en 1991 pour des raisons liées à la guerre et rien ne pourrait être fait pour ramener ces enfants innocents à la vie. »

Roger Cole, président de la PANA, a déclaré : « Aucun haut responsable politique ou militaire américain n’a jamais été tenu responsable des crimes de guerre commis dans ces guerres impérialistes, et aucun responsable irlandais n’a été tenu responsable de complicité active dans ces crimes de guerre. Pourtant, plus de 38 militants pour la paix, dont le cas le plus récent de US Veterans For Peace, Ken Mayers et Tarak Kauff, ont été poursuivis pour avoir mené des actions de paix non violentes et pleinement justifiées à l’aéroport de Shannon, dans le but d’exposer et d’essayer d’empêcher la complicité irlandaise dans ces guerres. »