Burkina Faso : le retour de Sankara ? – Le Monde vu d’en bas – N°67

Dans ce nouveau numéro Saïd Bouamama aborde la commémoration du 17 octobre 1961 et souligne que la reconnaissance officielle de ce crime d’état n’est toujours pas effectuée. La déclaration d’Emmanuel Macron rendant hommage aux victimes il y a un an réduisait la responsabilité à Maurice Papon et non à l’Etat français. Saïd Bouamama aborde ici le contexte de 1961 pour comprendre les stratégies françaises et en quoi la responsabilité de ce massacre dépassait bien la figure de Maurice Papon. Ensuite Saïd Bouamama nous parle de la première sortie officielle du capitaine Ibrahim Traoré à la tête du Burkina Faso. Il l’a consacré au site mémorial Thomas Sankara, une symbolique politique très forte.