Brésil : Lula déjoue le piège de son bourreau

Le Ministre de la justice de Bolsonaro Sérgio Moro voulait donner en spectacle la douleur de l’ex-président brésilien Lula da Silva. Celui-ci a refusé de se prêter au jeu et n’a pas assisté à l’enterrement de son frère Vavá.

 

Hier après-midi, quinze minutes avant l’enterrement de Vavá – frère de Lula da Silva –, le Président de la Cour suprême brésilienne Dias Toffoli a autorisé l’ex-président de la République à se réunir avec sa famille dans une salle fermée, à São Bernardo do Campo – São Paulo (SP), à 334 Km de la prison de Lula à Curitiba.

Ce piège tendu à Lula par le Ministre de la Justice de Bolsonaro, Sérgio Moro, avait comme but de donner en spectacle la douleur de l’ex-président brésilien et de montrer qu’il serait une sorte de privilégié, pouvant se réunir en famille, en dehors de la prison, alors que c’est un droit constitutionnel. Lula a refusé d’y aller et de participer à cette action décadente de médiatisation et a pleuré son frère bien aimé, tout seul en prison.

 

***

 

Aujourd’hui, au lendemain de l’enterrement de Vavá – Genival Inácio da Silva – frère de Lula da Silva, nous appelons à soutenir Luiz Inácio Lula da Silva et à signer la pétition « Nobel de la Paix pour Lula Da Silva 2019 ».

La pétition a été lancée par l’argentin Adolfo Pérez Esquivel, sculpteur, militant pour les droits de l’Homme et défenseur de la non-violence active contre les crimes de torture perpétrés par les dictatures en Amérique latine. Il a été primé avec le Prix Nobel de la Paix en 1980.

Nous sommes proches des 530 mille signatures et nous espérons arriver à 1 million bientôt, avec votre signature, bien sûr. Vive Lula !!! Portons bien haut et fort en portugais: Lula Livre !!!

 

Source: Journal Notre Amérique