Tout le monde critique Mugabe: un Africain répond

Qui se rappelle encore de Moktar Bow?

Moktar Bow était le secrétaire général honoraire de l'Unesco. A son époque, la Grande-Bretagne et les USA se sont retirés de l'Unesco pendant que la France, l'Allemagne et l'Italie suspendaient leur participation financière. Pourquoi?

Parce que Moktar Bow avait voulu casser le monopole de l'information tenu par les agences de presse et les médias. occidentaux.

21 juin 2008

Aujourd'hui, ce monopole se fait sentir cruellement. L'Afrique (surtout les Congolais de la RDC) gobent les infos des médias occidentaux sans aucun esprit critique.

Des pogroms ayant causé la mort d’une soixantaine de personnes de nationalités différentes et la destruction de biens dont les Sud Africains, comme les Occidentaux, refusent de donner une estimation, n'ont conduit à aucune protestation, aucune manifestation, aucune crise diplomatique, que ce soit en occident ou Afrique.

Qui peut imaginer quelle aurait été la réaction occidentale, si, en temps de paix, les Congolais avaient agi de la même façon contre "Ceux-d'à-côté"?

Ou si cela avait eu lieu au Zimbabwe?

Ce qui se trame contre le Zimbabwe, le Zanu-PF et Mugabe ne s’est produit précédemment que contre Lumumba.

Et si Mugabe arrive à tenir tête, c'est parce que l'armée, la police et les différentes forces de sécurité n'ont pas été formées en Occident, mais dans les pays communistes (Cuba, Corée du Nord) et que son armée n'a aucune tradition coloniale.

Voyons comment les Occidentaux se moquent des Africains et intoxiquent l'opinion publique internationale.

Mercredi 18/6/08, BBC World avait diffusé abondamment un reportage sur la guerre civile qui a lieu depuis 2 ans, au nord-Ouest du Kenya, au Mont Egon. Là, des milliers de personne sont devenues des déplacées internes et les populations autochtones réclament leurs terres ancestrales.

Ce qui était au départ une révolte est devenu une insurrection armée. La police et l'armée kenyanes brûlent les maisons, les récoltes et détruisent des villages entiers qui n'obtiennent d’autre aide que celle de Médecins sans frontières.

Jeudi 19/6/08, Raila Odinga passe à BBC World pour critiquer Mugabe et appeler les Chefs d'Etat africains à prendre position contre Mugabe, alors qu'il y a eu des centaines de morts aux élections dans son propre pays! Alors que dans le Rift Valley, les populations autochtones ont chassé les Kikuyu pour récupérer leurs terres ancestrales!

Le président sénégalais Wade condamne le régime de Mugabe alors que son pays, havre de paix et de tranquillité, ne parvient pas à nourrir la population et que les jeunes fuient le pays en risquant leur vie.

Son ministre des Affaires intérieures soutient à Paris les expulsions des Africains (dont des Sénégalais) et soutient aussi l'immigration sélective. En d'autres termes, il favorise le départ de la main d'oeuvre qualifiée et du personnel médical sénégalais vers la France!

Kagame s'y met aussi sur BBC World pour conseiller à sa façon les Africains. Alors qu'il est président d'un Etat policier et sans opposition, dirigé par une seule tribu et qu'il fait de scores digne de Mobutu ou Eyadema au sommet de leur pouvoir!

Derrière BBC World, CNN, CNBC, Sky news, France 24, TV5 monde, il y a une stratégie qui consiste à faire des Africains des eunuques et à les pousser à en assumer les fonctions comme dans les harems ou les cours des empereurs chinois.

Qui a noté ou remarqué une critique quelconque de l'Union Africaine ou d'un quelconque Etat africain contre la directive Retour de l'Union européenne.

Ou encore une critique d’une ONG africaine des droits de l'homme, alors même que les ONG congolaises comme Asadho, voix des sans Voies etc, qui vivent des oboles des ambassades occidentales, ne sont plus que l’ombre d'elles-mêmes.

Et que les sans-papiers et illégaux africains feront jusqu'à 18 mois de détention et subiront un bannissement de 5 ans de l'Europe, y compris les mineurs!

Evo Morales Ayma, le président bolivien, dans une lettre datée du 11 juin 2008, a critiqué sévèrement cette directive de l'Union Européenne. Mais ses pairs africains, les alter-mondialistes africains et les ONG africaines des droits de l'homme ne l’ont pas du tout soutenu!

Hugo Chavez vient de passer à l'action en fermant le robinet du pétrole vers l'Union Européenne, même si celle-ci importe seulement 0,7% de son pétrole du Venezuela. En revanche, que ce soit le Nigeria, le Cameroun, le Gabon, l'Angola, aucun des producteurs africains de pétrole n'a réagi!

Qui se rappelle que N'Krumah avait unilatéralement retiré le Ghana du Commonweath?

Qui se rappelle aussi que Modibo Keita, N'Krumah, Sékou Touré, Massamba-Débat ne se laissaient pas chatouiller les orteils par les Occidentaux?

Qui se rappelle encore que Charles David Ganao, ministre des affaires étrangères de la RP du Congo avait défendu la cause de l'Afrique aux Nations Unies dans un discours de plus de 2 heures?

Ce que disait le professeur Buakasa sur le Congo (Zaïre) vaut aujourd'hui pour l'Afrique: l’Afrique ne peut même pas s'arrêter de reculer.

L'occident, les nantis et les dirigeants africains se réjouissent.

L'Afrique profonde, l'Afrique de laissés-pour-compte et des souffre-douleur est en train de dépérir.

Dr. Shungu M. Tundanonga-Dikunda

Public & Policy Affairs Consultant

.