Santos ne peut pas convertir la Colombie en un pays envahisseur

Le prix Nobel de la Paix, Adolfo Pérez Esquivel, a condamné les démarches du président Santos pour intégrer la Colombie dans l’OTAN



Adolfo Pérez Esquivel : « Alors que l’Union des Nations du Sud (UNASUR) et la Communauté des États d’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAC) sont des initiatives de paix et d’union régionale face aux grandes puissances, l’OTAN représente tout le contraire. C’est un organisme qui développe les armes nucléaires, l’interventionnisme et la violation des Droits de l’Homme et du droit des nations ».

 

Adolfo Pérez Esquivel rappelle que, contrairement à une époque passée où l’inégale répartition du monde entre les nations européennes a déchaîné deux guerres mondiales, « aujourd’hui, l’Europe et les États-Unis se sont regroupés au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et interviennent dans la vie des autres nations de façon coordonnée et conjointement, de sorte que tous puissent tirer des bénéfices en échange de leur apport respectif dans l’intervention et l’exploitation des ressources de nos pays ».

Le Président de l’Organisation des Droits de l’Homme d’Amérique Latine Service Paix et Justice insiste également sur le fait que « la présence militaire des États-Unis en Amérique Latine équivaut déjà à la présence de l’OTAN parce que le Traité de Washington stipule que toutes les bases militaires appartenant à un État membre de l’OTAN peuvent être utilisées dans le cadre des missions de cette dernière même si elles n’affichent pas officiellement son sigle. Cela inclut également nos Îles Malouines où se trouve une base militaire britannique ».

Enfin, il ajoute que Santos ne peut pas continuer à dire qu’il recherche la paix dans son pays si en même temps il cherche à faire de la Colombie un pays potentiellement envahisseur des autres peuples frères : « Santos doit faire marche arrière dans cette initiative et la UNASUR doit débattre sérieusement sur le rôle de nos armées et doit prendre une position ferme contre les armes nucléaires. L’Amérique Latine est un continent de paix et d’espoir ; elle ne peut pas être la proie de la guerre et du commerce de la mort. Cette Amérique, notre Amérique, recherche l’équilibre du monde et non son déséquilibre et sa destruction ».


Source: http://www.adolfoperezesquivel.org/

 

Traduit de l'espagnol par MC pour Investig'Action

 

Source: Investig'Action