Quand Villepin dit vrai

« Ce n’est pas la rue qui gouverne », vient de déclarer le premier ministre français.

Il a raison. Notre démocratie n’en est pas une. Avant d’être élus, les politiciens font deux sortes de promesses. A «la rue», et à leurs financiers. Mais ils ne tiennent que celles faites aux financiers.

La veuve de François Mitterrand – qui en tout cas s’y connaît – vient, elle, de déclarer que ni les USA, ni la France ne sont une démocratie, car « les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. »

Pour inventer un vrai avenir, le mouvement ‘alter’ est donc placé devant ce débat : La Bourse ou la démocratie, faut choisir !