Pourquoi j’ai mangé mon fichier base-élèves

L’année commence, j’ai pris mes marques dans ma nouvelle école.

Si le travail avec les enfants est toujours intéressant, le monde de l’éducation nationale est de plus en plus affligeant. Le retour de l’ordre moral dans les nouveaux programmes pourrait faire plaisir à feu Topaze. Les dernières directives ministérielles sur la réorganisation du temps scolaire sont d’une incohérence sans précédent.

Et en plus on nous demande de ficher les élèves. Ben voyons… c’est pour leur bien qu’ils nous disent.

13 septembre 2008

En tant que directeur d’école, je refuse d’utiliser ce fichier informatique. Je tiendrai bon.

Comment peut-on accepter d’être dans une société qui fiche ses enfants ? Comment, dans le monde qui nous entoure, ne pas envisager une dérive de l’utilisation de ces fichiers ? Les inspecteurs de l'Education nationale nous présentent un fichage "propre", validé par la CNIL…

Quelle garantie avons-nous que demain ce fichage ne soit pas utilisé à d’autres fins ?

Michael Herinx avait écrit un article très intéressant dans un numéro de la revue S!lence.

Il expliquait : "En 1996 Jean Pierre Chevènement a créé le fichier STIC, un fichier dans lequel sont inscrites toutes les personnes qui ont été en contact avec la police, même si elles n’ont pas été ensuite condamnées ou poursuivies (actuellement 22 millions de personnes sont fichées). A l’époque le STIC devait être un fichier utilisé par les policiers.

Depuis, Nicolas Sarkozy est passé par là, la loi a été changée et maintenant le STIC est également consultable par les administrations, notamment au niveau scolaire ou universitaire".

Aujourd’hui, notre gouvernement continue à accroître les capacités de fichage. Comme le font remarquer les copains du syndicat, le fichier EDVIGE (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Générale) voit le jour. Vous remarquerez au passage l’utilisation habile de la novlangue.

Ce fichier recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne "ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif". Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées et cela dès l’âge de 13 ans.

Pourquoi 13 ans ? Dans certains pays européens, 13 ans est l’âge légal pour travailler… sûrement une simple coïncidence. Si au fichier EDVIGE, on ajoute le ficher Base-élèves, la boucle est bouclée, l’enfant qui entre à l’école maternelle aujourd’hui sera fiché la quasi-totalité de sa vie.

Vous aviez dit 1984 Mr Orwell ? Ce n’était pas complètement faux, à une vingtaine d’années près nous y sommes.

Ciao

– ColiN –