Pourquoi allons-nous payer ?

Nous, petits contribuables belges, français ou européens, allons payer pour reconstruire le Liban. C’est-à-dire pour réparer ce qu’Israël détruira de nouveau dans deux ou trois ans.

Les victimes libanaises en bénéficieront-elles ? Très peu car ce style de « reconstruction » les endettera et profitera surtout à quelques grosses entreprises européennes. Détruire et reconstruire, elles adorent.

En Europe, on n’a pas d’argent pour l’emploi, les écoles ou les pensions trop basses. Mais pour gonfler les profits de nos exportateurs, oui.

En Justice, c’est le coupable qui doit payer ce qu’il a cassé. En politique, pas du tout. Ce sont d’autres victimes. Cette hypocrisie de l’U.E. aidera les Etats-Unis à maintenir Israël dans son rôle de « flic » local. Chargé de patrouiller au Moyen-Orient, afin qu’Esso continue à augmenter chaque année ses bénéfices – records. Pendant que les peuples arabes subiront la pauvreté.

Ne serait-il pas plus logique d’adresser la facture à Washington d’où viennent les missiles, les chars, les bombes à fragmentation et surtout les ordres ?