«Partis, syndicats et médias ‘indépendants’ : c’est nous qui les finançons»

Le 29 juillet 99, un mois après la fin de la guerre que les Etats-Unis n’ont pas réussi à gagner, Robert Gelbard, envoyé spécial de Clinton pour les Balkans, explique la nouvelle stratégie au Sénat US : «Nous finançons un large éventail d’organisations démocratiques : ONG, partis politiques, médias ‘indépendants’, organisations de jeunes et syndicats indépendants.»

«Ces deux dernières années, des agences US comme AID ou des ONG – National Democratic Institute, International Republican Institute et Endowment for Democracy (un paravent de la CIA – ndlr) – ont dépensé 16,5 millions de dollars pour développer la démocratie et la société civile en Yougoslavie. Nous avons encore de l’argent disponible dans le pipeline et nous l’utilisons à nouveau actuellement. Je travaille en contact étroit avec la famille du National Endowment .

Le syndicat AFL-CIO a bien travaillé avec les syndicats indépendants de Serbie. Avec notre soutien, ils préparent un nouveau programme interactif. Le Centre pour l’Entreprise Privée Internationale prépare un programme destiné aux businessmen et aux économistes indépendants de Serbie. Ces économistes, particulièrement ceux groupés sous le nom de G-17 sont très respectés et influents dans la société serbe.» Et nous voulons aussi renforcer les médias indépendants serbes.

Bref, après les bombes, Washington déverse des dollars sur la Yougoslavie.

Toujours dans le même but. Une question, seulement : sachant ceci, comment la grande presse européenne ose-t-elle continuer à qualifier ces syndicats, médias et autres Otpor yougoslaves de mouvements ‘indépendants’ ? Dans quel intérêt ?