Milices : il n'y a pas que Blackwater

Après l’énième massacre à Bagdad par les mercenaires de Blackwater (eau noire, NdT), le gouvernement irakien vient de retirer sa licence à cette société, en annonçant qu’il allait revoir le statut de toutes les « compagnies de sécurité » étrangères qui opèrent dans le pays. Chose assez difficile : « La société Blackwater – écrit le New York Times (18 septembre)- joue un rôle central dans les opérations étasuniennes en Irak ».