Ma réaction suite au “documentaire” de Caroline Fourest

Question à sainte Caroline: de quelle degré de naïveté à l’égard du discours du pouvoir faut-il faire preuve pour ne pas être “conspirationniste”?

 

 

 


Peut-on imaginer (je dis juste imaginer) que des sportifs soient dopés, des matchs de foot truqués, que des hommes politiques aient des comptes en Suisse, qu'il n'y avait pas d'armes de destruction massive en Irak, qu'il y avait un peuple sur la "terre sans peuple pour un peuple sans terre", que les Vietnamiens n'ont pas attaqué "en pleine mer" lors de l'incident du Golfe du
Tonkin, que les accords Sykes-Pecot étaient secrets, qu'il y a des morts civils même dans les guerres saintes (c'est-à-dire humanitaires) et que des banques font parfois des prêts douteux sans le dire à leur clients ?