” Les puissants passent, nous, restons!”

ATT a vendu le chemin de fer a une société canadienne qui s’est débarrassée de la plupart des travailleurs et de l’essentiel du transport public. 2005, les chwatcheminots sont en colère.

Aminata Diarra chante le courage des ouvriers syndicalistes qui se battent et les associe aux héros maliens des temps passés, au cours d’un meeting des cheminots en lutte pour la renationalisation.

2005. Dans la région des rizières, les paysans sont saignés par les charges, les expulsions de leurs champs au profit de bourgeois nantis et de sociétés étrangères, méprisés, ignorés par les autorités qui en profitent pourtant.

Les femmes chantent pour leurs luttes qui n’en finissent pas, un chant populaire historique qui dit en substance: les puissants passent, nous, restons!