Les États-Unis fabriquent de vraies fausses informations électorales à une semaine des élections

« Au cours de la semaine qui nous sépare des élections du 26 septembre, les États-Unis se sont appliqués à fabriquer de vraies fausses informations de propagande électorale [Ndt : falsos positivos elctorales, en référence aux paysans assassinés par les paramilitaires en Colombie, lesquels les faisaient passer pour des guerilleros] pour essayer d’influer à toute force sur les résultats des élections. »

C’est ainsi que s’est exprimé Carolus Wimmer, vice-président du Parlement Latinoaméricain (Parlatino) et candidat à sa réélection sous l’étiquette du PCV, à propos des dernières déclarations concernant le Venezuela faites aux États-Unis.

 

« La première vraie fausse information c’est ce mémorandum rendu public par la Maison Blanche, jeudi dernier, qui déclasse le Venezuela dans son combat contre le trafic de drogue et, la seconde, c’est cette information publiée ce vendredi selon laquelle ils ont arrêté un scientifique qui s’apprêtait à vendre à notre pays des secrets nucléaires pour la fabrication d’une bombe atomique » a-t-il ajouté.

 

Celui qui est également candidat à sa réélection au Parlatino au nom de l’alliance PCV-PSUV, parlant de la campagne qui prétend faire croire que le Venezuela ne collabore pas dans la lutte contre le narcotrafic, a déclaré que cette manœuvre est contredite par le nombre de saisies opérées par les autorités de notre pays et qui ont augmenté ostensiblement depuis que nous avons cessé notre collaboration avec la DEA nord-américaine. 

 

« Il suffit de considérer les chiffres pour voir que de 2006 à 2008 le nombre de saisies de drogue a augmenté de 38 % sans la collaboration avec la DEA ; en 2009 ont été saisies plus de 60 tonnes de drogues, ont été arrêtées plus de 8.700 personnes pour des délits liés au narcotrafic, sans parler des investissements en infrastructures réalisés pour combattre ce genre de menace. Ce sont là des faits concrets qui illustrent comment notre gouvernement fait face avec succès à ce fléau » a-t-il précisé.

 

Le parlementaire a déclaré que cette liste que la Maison Blanche a adressé au Congrès est une manoeuvre supplémentaire utilisée par le gouvernement des États-Unis pour punir ou récompenser la soumission des différents gouvernements à la politique des États-Unis.

 

En ce qui concerne le second sujet, le dirigeant communiste a fait remarquer que cette information concernant l’arrestation d’un scientifique qui, soi-disant, allait vendre des renseignements secrets au Venezuela, avait déjà été publiée le 22 octobre dernier et qu’elle est maintenant remise sur la place publique dans le but de provoquer un climat de tension à la veille des prochaines élections au Parlement.

 

« De même qu’ils ont ressorti cette information ancienne, il ne faudra pas nous étonner qu’ils en sortent encore une nouvelle cette semaine pour alimenter la même campagne que nous n’avons pas cessé de dénoncer comme faisant partie de la plateforme de l’opposition apatride et il est juste de répéter que toute la campagne de ce secteur contre-révolutionnaire est organisée depuis l’extérieur du pays, car ces groupes n’ont pas un programme clair à proposer au peuple et c’est pourquoi ils ne font que mettre en avant la part négative du pays », a-t-il souligné.

 

Pour le député, cette campagne doit être dénoncée et combattue en permanence parce qu’elle est clairement manipulée par le Département d’État des États-Unis pour combattre la révolution.

 

« C’est là une campagne permanente qui a pour but d’impliquer le président Chávez dans des aspects négatifs pour faire naître des doutes et ôter de la crédibilité au leader indiscutable du processus révolutionnaire vénézuélien, mais heureusement notre peuple est conscient, car il a grandi avec la révolution bolivarienne et ce peuple va donner une réponse sans appel en votant massivement pour les candidats de l’alliance révolutionnaire le 26 septembre prochain », a conclu Carolus Wimmer.

Traduit de l'espagnol par Manuel Colina pour www.investigaction.net