Le Pen a un ancêtre noir!

« Chacun chez soi! », nous répète Le Pen, du haut de son mépris pour les Arabes et les Noirs.

Hélas pour lui, les recherches de la paléontologie, c’est-à-dire la science de l’histoire des hommes anciens, nous apprennent que les premiers hommes vivaient… en Afrique. Ils ne migrèrent vers l’Europe que très tard, quand celle-ci fut libérée de ses glaciers.

Ainsi, les ancêtres de Le Pen étaient… noirs! Pire : en chemin vers l’Europe, ils firent une longue halte au Moyen-Orient. Bref, notre raciste est aussi « un peu arabe ». La honte !

Conclusion : si on avait interdit les migrations et si on avait appliqué à ses ancêtres ce fameux « Chacun chez soi », Le Pen serait aussi foncé que Martin Luther King ou Mandela.

A quoi tient, finalement, la destinée d’une petite crapule raciste !

Référence : Herbert Thomas, L’Homme avant l’homme, p. 66-67 Découvertes Gallimard, n° 215.