La campagne BDS ne pourra pas être stoppée : les militants de Mulhouse s’expliquent

Un nombre croissant de parlementaires, de personnalités, de magistrats le disent : il est aberrant de parler d’incitation à la haine raciale à propos du boycott des produits israéliens. L’occupation, la colonisation sont des crimes et, en l’absence de sanctions prises par nos gouvernants contre l’occupant israélien, nous avons le devoir moral de venir en aide à un peuple depuis trop longtemps martyrisé. Ce jeudi 10 février dès 8 H, soutenons non seulement les 12 militants de Mulhouse convoqués au tribunal, mais soyons également solidaires des magistrats qui refusent l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir.

 

 

Source: Euro Palestine