L'avis d'un étudiant chinois à Paris

Sur l’attitude actuelle des Occidentaux et des médias au sujet de la Chine et des JO.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

Mes chers amis français et chinois,

Bonjour !

Je voudrais tout d’abord remercier et saluer les Parisiens ainsi que la préfecture de Paris, qui nous a accordé ce moment et ce lieu pour notre manifestation. Une des rares, mais le plus grand rassemblement des Chinois en France et en Europe.

Je voudrais dire quelques mots au nom des étudiants qui ont fait des centaines kilomètres, venus des autres villes, en bus, en train, ou en voiture. Tous ne pouvaient pas venir nous rejoindre, mais je vous transmets leur attachement à la Chine, à la France, aux Français et à l’amitié franco-chinoise.

Dans cette campagne de désinformation et de diabolisation de la Chine, nous, les étudiants chinois à l’étranger, nous nous sentons très mal, nous sommes blessés sentimentalement, mais nous n'en voulons pas aux Français car le responsable n'est pas eux, mais certains médias irresponsables et des agitateurs professionnels.

Comme pour toutes les professions, les journalistes devraient respecter l'éthique professionnelle. Le journalisme exige l’impartialité, l'objectivité, la vérification des informations diffusées et la modération des commentaires. En aucun cas, il ne devrait y avoir de la calomnie, des accusations sans preuves, de l'amalgame et de déformation des faits.

Pendant ces événements récents, certains journalistes sont sortis de leur rôle qui devait être d’informer et non se transformer en justiciers « détenteurs de vérités premières », de plus avec un simplissime délirant. Il y a les « gentils » et les « méchants», les rôles sont distribués ainsi dès le début !

Ensuite, on cherche tous les moyens pour justifier ces deux rôles. Entre autres, on arrange ou on sélectionne l’histoire selon ce qui convient, en supposant que la révolution chinoise est une invasion pour une partie de la Chine, sans parler de la théocratie obscure qu'ont subi les 95% de la population tibétaine. Puis on parle de manifestation pacifique des moines tibétains, on prend les policiers népalais pour la force de l’ordre chinoise, on prend des images qui datent de 20 ans, on diffuse des informations sans aucune vérification, des chiffres de morts, des témoignages peu crédibles etc.

Les témoignages des touristes étrangers et les vidéos qu’ils ont pris montrent la violence envers les innocents chinois. Personne, sauf l’émission « Arrêt sur image » n’a parlé du lynchage des jeunes sur des passants innocents. Le pire, c’est qu’une certaine presse irresponsable nous invente, nous impose une hypothèse d’une répression sanglante, sans aucune preuve fiable et impartiale.

On invite rarement des Chinois à s’exprimer dans la presse, et quand il y en a, c’est souvent pour les mettre sur le banc des « accusés», face à un nombre beaucoup plus important de « procureurs ».

Oui pour critiquer le gouvernement chinois pour sa fermeture d’information, mais non pour inventer des choses.

Cette façon de traiter les informations de ces émeutes du Tibet, est pour nous :

Un coup et un activisme médiatiques ;

Une agression médiatique du peuple chinois ;

Un matraquage et une duperie idéologique ;

Une hégémonie de parole ;

Une campagne de désinformation ;

Une calomnie grossière.

Les premières victimes sont les Français, qui sont fraternels et compatissants, confiants dans les médias qui ne connaissent pas la Chine, mais malheureusement manipulés par certains.

Ce système d’information était un modèle pour nous et pour l’avenir de la Chine, aujourd'hui il ne l’est plus. L’opinion publique ne doit être manipulée ni en Chine ni ailleurs. C’est une « autre forme de censure » dans un système dit « de presse libre ».

Et que dire de la paresse intellectuelle de certains hommes politiques ou des « sinologues » qui forment « l’élite française » et qui nous étonnent énormément.

Les droits de l’homme, pour certains, c’est comme une croisade ! Comme par exemple les agitations et les manipulations spectaculaires, irresponsables, et à buts politiques de Robert Ménard.

Pourquoi n’est-il nulle part quand les tortures se répètent dans les prisons de Guantanamo ou quand des Irakiens sont outragés par les soldat américains ? Cela n’est pas un aveuglement sélectif ?

L’UNESCO a mis un terme à son soutien à RSF et a expliqué, dans une déclaration, que RSF avait fait preuve à plusieurs reprises d’absence d’éthique en traitant certains pays de façon très peu objective. Pourquoi ?

Prenons des informations disponibles sur Internet et avouées par Robert Ménard et nous comprendrons que RSF est financée par des associations très proches de la CIA.

Que fait la CIA ? Subversion des Etats hostiles à l’hégémonie américaine ou simplement nuisance à leur image dans l’intérêt des Etats-Unis.

Monsieur Robert Ménard, vous êtes un simple laquais des néo-conservateurs américains. Dites à vos maîtres que le monde appartient aux peuples qui aiment la paix et l’amour et que le monde n’appartient pas, et n’appartiendra jamais, aux néo-conservateurs américains, promoteurs de la guerre et la haine !

Nous, étudiants chinois à l’étranger, nous nous sentons très mal, nous sommes blessés sentimentalement, mais nous n'en voulons pas aux Français.

C’est nous qui sommes le pont pour des échanges d'information et d'expérience entre deux mondes bien différents, mais aussi les premières victimes de ce conflit culturel, idéologique et surtout politique.

Les Chinois en Chine font beaucoup confiance aux avis des étudiants à l'étranger sur l'extérieur. La perception et la vision des Chinois sur les étrangers dépendent des ressentis de cette communauté étudiante.

Face à la campagne d’accusation des médias occidentaux qui inventent ou désinforment, beaucoup d’entre nous, étudiants, se relèvent pour débattre sur Internet, pour réclamer la vérité. Nous remarquons tous que les Français ont des préjugés profonds à l’égard de la Chine, nourris par certains médias.

L'échec des essais sincères d'échange nous fait mal. De plus, on se moque de nous et on nous ridiculise. Nous sommes traités d’« agents de Pékin », de « gardes rouges communistes »…

Sous les cris de « boycotter les JO, boycotter la Chine, Tibet libre », une méfiance, une hostilité du peuple chinois envers l’occident est en train de grandir.

Le gouvernement chinois est loin d’être parfait, c’est aussi ridicule de dire qu’il est le meilleur du monde que de dire qu’il est le pire. Mais notre génération à nous, les jeunes de 20-30 ans, vit depuis son enfance l’amélioration considérable de niveau de vie et l’évolution de la liberté en Chine.

Nous sommes étonnés, au moment où tout va dans le bon sens, où nous vivons mieux, de voir qu’il y a tant de monde à l’extérieur qui veut nous "sauver" de la "plus grande dictature du monde".

Où étiez-vous avant ?

Nous, les plus occidentalisés de la Chine, nous avons pleine de confiance en avenir. Oui, la Chine a beaucoup de progrès à faire encore, mais nous, les Chinois, nous sommes plus confiants que jamais dans leur réalisation.

La Chine a une autre culture, une autre histoire, une autre dimension. La sociologie n’est pas une science exacte comme la mathématique, il y a trop de variables pour arriver à un "modèle universel" dans cette matière.

Les Chinois évoluent, la Chine évolue, même le parti communiste évolue, les vieux conservateurs communistes sont et seront en retraite, la jeune génération est beaucoup plus ouverte et pragmatique. Laissez-nous le temps, laissez l’évolution de la Chine à nous, jeunes étudiants chinois à l’étranger, qui porteront les bons éléments du système occidental en Chine.

Allez en Chine pour voir une Chine réelle, complète, une Chine que beaucoup de médias occidentaux ne vous montrent pas, allez au Tibet pour constater de vos propres yeux si le soit disant "génocide culturel" existe, si la langue tibétaine est "en voie de disparition", si les moines sont libres ou non de pratiquer leur croyance, si les Tibétains vivent mieux que sous la théocratie avec le Dalaï Lama. Discutez avec les Tibétains âgés de leur inoubliable "paradis du bouddhisme".

Il nous faut plus de communication directe, plus de connaissance mutuelle, nous allons continuer à y contribuer.

Nous, les étudiants, nous soutenons les JO, et ce peuple qui est le cinquième de l’humanité les vaut bien.

A qui appartiennent ces JO ? A vous, à moi, à nous tous, à tous les peuples du monde. Ce ne sont pas des jeux politiques, Mesdames et Messieurs les politiciens et les laquais des forces politiques hostiles à la Chine, laissez-nous les JO, arrêtez de polluer les JO !

La Chine, comme pays hôte, veut offrir le plus beau cadeau aux peuples du monde, des millions de Chinois ont consacré des années pour y arriver. Ils ouvrent pleinement les bras pour accueillir les amis du monde entier.

Quand la flamme passe partout dans le monde, le message est unique : « Venez, le peuple chinois vous attend pour cette fête de toute l’Humanité ».

Une certaine presse parle « d’une claque à la Chine », lorsque le passage de la flamme de paix et d’amitié entre les peuples a été outragé par les agitateurs professionnels à Paris. Moi je pense qu’il s’agit effectivement d’une claque, mais pas à la Chine ? C’est une claque au peuple chinois, au peuple français, à tous les peuples qui aiment les JO !

Beaucoup ont peur de la Chine, cette peur est venue de la méconnaissance, d’où l’intérêt de communiquer directement avec nous, à travers nous, pont solide et fidèle à cette amitié.

La Chine et sa culture sont pour nous pacifiques, son histoire montre qu’elle a été envahie sans cesse par les pays extérieurs, et par la suite, les envahisseurs sont presque tous devenus une partie de la Chine.

Je pense que c’est là la grandeur d’une culture de 5000 années. Inquiétant ? Peut-être, mais la culture est vivante. Quand vous utilisez les baguettes dans les restaurants chinois ou asiatiques en général, la culture chinoise vous ouvre pleinement ses bras.

La diabolisation de la Chine va éloigner les Chinois de l’Occident, va allonger la distance entre les peuples.

Communiquons!

Nous avons un message à faire passer, un message très sincère, nous, les étudiants chinois, nous ne voulons pas d’hostilité entre les deux peuples, les deux pays. En ayant deux cultures, nous voulons être un pont, un messager entre les deux peuples. Nous vous parlerons des sentiments et de l’émotion des Chinois, et nous vous transmettrons les bonnes intentions des Français vers la Chine. Ce pont-là, croyez-moi, il sera plus solide et plus nécessaire que jamais, dans une situation extrêmement dommageable comme aujourd’hui.

Mes chers amis français, vous êtes tous bienvenus à la maison, en Chine, même pour ceux qui veulent « foutre le bordel » à Pékin, nous les aiderons à trouver le visage de la vraie Chine, au-delà de tout ce qui a été dit !

A Pékin, mes chers amis ! A Pékin !

Vive la Chine ! Vive la France ! Vive l’amitié franco-chinoise !

Vive la communication entre les peuples ! Vive la compréhension entre les peuples !

Vive les JO ! Vive la paix et l’amour ! Pas de haine ! L’amour ! Aimons-nous ! Aimez-nous !

Merci ! Merci beaucoup !