Israël :  » Ne faites pas taire ‘Briser le Silence’ « 

Des organismes de défense des Droits de l’Homme au gouvernement israélien: ne faites pas taire « Breaking the silence*» !Des organisations pour les Droits de l’Homme et le changement social en Israël ont publiquement manifesté leur soutien à l’organisation « Breaking the silence*» (Shovrim Shtika).


Dans une lettre au Premier Ministre, le ministre de la Défense et le Ministre des Affaires Etrangères, les organisations ont protesté contre l’attaque du gouvernement israélien à l’encontre de ce groupe, qui a culminé lorsque le gouvernement a essayé d’empêcher l’association de recevoir des fonds.

«En effet, les témoignages de soldats qui ont été publiés par «Breaking the Silence» ne racontent pas l’histoire officielle que le gouvernement d’Israël veut  donner au public. Ils marquent d’un gros point d’interrogation l’image de ‘l’armée la plus morale au monde’. Ces témoignanges appellent le public israélien à abandonner ses illusions et à participer à une discussion significative sur le caractère de la société où ils vivent » expliquent les organisations. «Malheureusement, au lieu de relever le défi posé par ce rapport, en lançant un vrai débat public sur l’importance des témoignages et en menant une enquête approfondie sur le sujet, ceux qui sont au pouvoir militaire et au gouvernement ont préféré faire la guerre à l’association en publiant des accusations sans fondement afin de remettre en question l’authenticité de l’organisation et des conclusions du rapport. »

Les organisations ont appelé le gouvernement israélien à participer au débat public sur les questions soulevées dans le document publié par « Breaking the Silence », et traiter le contenu des témoignages de façon constructive. « La pression agressive exercée par le Ministre des Affaires Etrangères et d’autres membres du gouvernement afin de faire taire « Breaking the Silence » est dangereux et troublant », soulignent les organisations, qui ajoutent que la santé et le bon fonctionnement d’une démocratie s’expriment, entre autres, pa la légitimité conférée aux organisations qui critiquent les autorités.

Organisations qui ont participé à cette déclaration: Association pour les Droits Civils en Israël, Bimkom,  B’Tselem, Gisha, Physiciens pour les Droits de l’Homme, Adalah, Yesh Din, HaMoked – Centre pour la Défense de l’individu, Comité public contre la torture en Israël, Rabbins pour les Droits de l’Homme.

Pour plus d’informations:

B’Tselem: Sarit Michaeli, 050-5387230

Association pour les Droits Civils en Israël (ACRI): Nirit Moskovitch, 073-7013233 052-341063

* NdT: Breaking the silence: briser le silence

Traduit par Magali Urbain par Investig’Action.

Source: Icadh

Photo: Latuff