Egypte : l’unique barbu acceptable serait-il le Père Noël ?

Depuis que l’Occident a compris que la rue égyptienne réussirait et que Moubarak, allié et dictateur, allait quitter le trône, la menace islamiste a été invoquée. Le musulman barbu, symbole du danger, risquerait de s’emparer de la révolte pour instaurer son règne de terreur et de soumission des femmes.

Le Figaro et Le Point ont rapidement affiché, en une de leurs journaux, des femmes voilées. Yves Calvi a également demandé plusieurs fois si la démocratie faisait « le jeu des barbus ». Des hommes politiques, dont Frédéric Mitterrand, ont affirmé qu'il valait mieux une dictature que des islamistes. Ce serait pour cette raison d’ailleurs que les gouvernements occidentaux ont couvert les tortures, les emprisonnements politiques, la corruption des élites : contre le terrorisme, pour la défense de la veuve et de l'orphelin. Courage chevaleresque contre lâcheté barb…are. C'est encore pour cela que François Fillon, lors de son récent voyage en Arabie Saoudite, en déclarant : « personne ne pourra contester la contribution que Moubarak a apporté à la cause de la paix dans la région », a affirmé toute son admiration envers son ami, tel un touriste admirant les pyramides construites par des esclaves.

Les pays riches du Nord ne veulent pas d'islamistes, sauf s'ils sont à leurs bottes, comme l’est le roi saoudien dont le pays vit sous des lois d’un autre âge. Loin d'être un exemple démocratique, les femmes n'ont pas le droit de conduire, elles n'ont pas le droit de parler à des hommes qui ne sont pas de leur famille, les étrangers ne peuvent entrer dans le pays sauf s'ils viennent avec un contrat signé. Peu importe : le pétrole coule à flots et le roi ne porte que la moustache.

Le seul barbu acceptable, voire même désiré, serait le Père Noël ! Vous savez, celui qui doit apporter des cadeaux si on a été sage, et en qui on croit jusqu'au jour où on se rend compte du mensonge. Celui qui représente à la fois une douce illusion et la première grande déception. Le symbole de notre enfance, devenu un prétexte pour consommer, marquera à jamais la psychologie des citoyens. Toute leur vie, ils croiront en d'autres pères noël : « Si tu travailles bien à l'école, tu auras un beau métier ; si tu travailles plus, tu gagneras plus et auras un super pouvoir d'achat ; et puis tu auras une retraite bien méritée, etc. »
Ce barbu acceptable a déjà colonisé la planète entière. Vous le retrouvez au Viet Nam avec son grand manteau aux couleurs de Coca Cola, malgré le climat tropical. Bientôt en Afghanistan ?

De barbus, ils ne veulent surtout pas d'un Jaurès, socialiste français qui prônait une économie sans patrons et qui fut assassiné en 1914 car il ne souhaitait pas la guerre des marchands de canon. Ils ne veulent pas non plus du barbu Castro, qui n'a pas pu être assassiné, malgré les tentatives, mais dont le peuple et lui-même vivent sous la menace constante de la démocratie des USA.
Mais Hugo Chavez ne porte pas la barbe, ni Evo Morales, le président indigène de Bolivie : tous deux ne bradent plus le pays aux Etats-Unis comme leurs prédécesseurs. Les Etats-Unis aimeraient les voir comme Jaurès.

Donc le port de la barbe n'a rien à voir avec les craintes des ex-amis de la dictature rasé de près. Ce que les gouvernements des démocraties du Nord ne veulent pas, ce sont des dirigeants qui seraient contre leur politique colonialiste sur l'Afrique et le Moyen Orient. Peu importe qu'il soit musulman, islamiste, laïque ou athée.

Cette domination sur les pays du Sud est vitale pour l’Europe et les Etats-Unis, sans quoi ces derniers se retrouveraient à poil.
 
Mais les Egyptiens qui se sont révoltés vont-ils croire au Père Noël ?
 
Source: www.investigaction.net
 
POUR COMMENTER CET ARTICLE, RENDEZ-VOUS SUR LE FORUM :
http://www.investigaction.net/forum/index.php?/topic/114-egypte-l%E2%80%99unique-barbu-acceptable-serait-il-le-pere-noel/
 
 
Les articles publiés sur investigaction.net sont libres de droit. Vous pouvez les reprendre sur vos blogs ou sites sans oublier de mentionner la source et l'auteur.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter pour recevoir notre sélection une fois par semaine.

Vous pouvez nous faire aussi un don ou commander nos livres ou DVD afin de soutenir notre travail et les futurs projets d'Investig'Action.

Vous pouvez aussi nous écrire pour nous signaler des erreurs afin d'améliorer la qualité de l'info ou bien proposer vos articles.

Investig'Action