Criminaliser la solidarité et la défense du droit

Deux grands quotidiens belges tentent d'intimider des militants des droits de l'Homme qui défendent un Belge prisonnier d'opinion en Hollande.

«Je suis en total désaccord avec vos idées, mais je suis prêt à donner ma vie pour défendre votre droit de les exprimer.» Voltaire

Pour les quotidiens belges "Le Soir" (Le DHKP-C manifeste à Auderghem, lundi 1er Mai 2006) et "La Libre Belgique" (Un Belge du DHKP-C arrêté nuitamment aux Pays-Bas, mardi 2 mai 2006) si, en stricte défense de l'État de droit, vous vous inquiétez du sort d'un prisonnier d'opinion, une victime de violation des droits de l'Homme, vous ne pouvez être qu'un "sympathisant" (Le Soir) voire un "complice" (La Libre Belgique) du mouvement ou organisation à laquelle appartient cette personne. Et vous devez vous préparer peut-être, vu les temps qui courent, à vous voir un jour accusé vous-même de "terroriste".

Autrement dit, pour les deux quotidiens, raison instrumentale oblige, l'acte solidaire de défendre de l'injustice et de l'arbitraire quelqu'un dont on ne partage pas les idées est un acte impossible. Ce qui revient à dire que si la victime d'arbitraire et d'abus de pouvoir de la part de l'autorité professe certaines idées qu'on n'apprécie pas, celle-ci mérite bien le traitement dégradant qu'on lui inflige. Pourquoi sinon stigmatiser et discréditer le groupe d'amis et d'anciens professeurs et condisciples qui ont créé un comité de soutien (le CLEA – http://perso.wanadoo.fr/clea.be/) au militant des droits de l'Homme Bahar Kimyongur et qui ont manifesté le premier mai devant l'Ambassade de la Turquie à Bruxelles?

Monsieur Kimyongur est un Belge d'origine turque diplômé en Histoire de l’Art de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) en 1996, arrêté en Hollande dans la nuit du 28 avril alors qu'il se rendait à un concert. Son intégrité physique, voire sa vie, est menacée si l'est extradé vers la Turquie, comme les autorités de ce pays le réclament. Car, c'est précisément parce que Monsieur Kimyongur s'est employé à dénoncer les violations des droits de l'Homme en Turquie (tortures par chocs électriques, abus sexuels, assassinats pour des motifs politiques…) –comme il ressort de rapports d’Amnesty International (lire extrait du rapport annuel 2005 – http://www.amnesty.asso.fr/asp/Detail.asp?DocumentID=5445&Commander=2 ) et des condamnations prononcées par la Cour européenne des Droits de l’Homme à l’encontre de l’Etat turc–, que sa vie est aujourd'hui en danger.

Mais, ni les menaces du Soir, ni celles de La Libre Belgique ("si vous défendez ce Monsieur, vous partagez ses idées et êtes son complice") ne doivent intimider les démocrates. Ici, on est devant une situation extrêment grave qui démontre jusqu'où peut mener en termes de destruction du système démocratique la nouvelle loi "antiterroriste" adoptée en décembre par la Belgique, et le devoir s'impose de dénoncer avec force cette situation ainsi que d'œuvrer avec urgente en vue de constituer un Observatoire de la loi dite "Onckelinx".

Le texte complet du billet du Soir:

"Le DHKP-C manifeste à Auderghem

Lundi 01.05.2006, 14:30. Une cinquantaine de sympathisants du DHKP-C, organisation d'extrême gauche turque, ont manifesté devant les locaux de l'ambassade des Pays-Bas, à Auderghem. Ils exigent que Bahar Kimyongur, un membre du DHKP-C, arrêté aux Pays-Bas, ne soit pas extradé vers la Turquie. Ils veulent également que le Belgique demande sa libération."

http://72.14.207.104/search?q=cache:bSHZMGGjjlsJ:www.lesoir.be/filinfo/toute_l_info/rubriques/Belgique/page_5792.php+site:www.lesoir.be+Bahar&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=1

Extrait de l'article de La Libre Belgique:

"Un Belge du DHKP-C arrêté nuitamment aux Pays-Bas

(…) Voilà donc que de nouvelles vagues risquent de toucher le monde politique. Lundi déjà, des sympathisants du DHKP-C ont manifesté devant les locaux de l'ambassade des Pays-Bas, à Auderghem. Dans l'espoir d'obtenir que leur ami ou complice -selon l'angle où on voit les choses, puisque le DHKP-C a tué plusieurs fois en Turquie- ne soit pas extradé."

Mail de l'auteur:

Jorge Palma

———————

Signer la pétition du CLEA

http://perso.wanadoo.fr/clea.be/appel.htm