Brèves Honduras – 6 juillet 2009

Des députés quittent le pays
 


06/07/2009


Selon des déclarations faites sur Radio Globo et confirmées par des journalistes de l’agence AP, on confirme que les députés titulaires et suppléants de la Junta Directiva del Congreso de Honduras ont quitté le pays. De même, plusieurs députés du Congrès ont quitté le pays, laissant le président putschiste Roberto Micheletti seul.


Source: http://www.honduraslaboral.org/leer.php/1915


Plus de 600 personnes emprisonnées
 


06/07/2009


Un total de 651 personnes sont détenues au Honduras depuis le couvre-feu annoncé par le gouvernement putschiste le dimanche 28 juin. Selon le quotidien La Tribuna de Honduras, dimanche passé, 278 personnes étaient détenues.


 Source: http://www.abn.info.ve/noticia.php?articulo=189545&lee=16


Le seul soutien de Micheletti est la Force Armée


05/07/2009


« Personne ne pourra faire pression sur moi », a-t-il déclaré à la fois contrarié et sur la défensive, tout en « reprochant » à la journaliste l’usage du mot « coup d’Etat » dans sa question. Micheletti n’a démenti à aucun moment que les entreprises lui aient retiré leur appui et sa réponse selon laquelle personne ne pouvait faire pression sur lui a confirmé ce qui s’est passé, ce qui avait été constaté par station (émettrice de radio).


Source:  http://www.vtv.gov.ve


 


Les entreprises retirent leur soutien au gouvernement putschiste


Yvke Mundial


05/07/2009


Luis Galdamez, de Radio Globo Honduras, a confirmé que les patrons Ricardo Maduro, Rafael Ferrari et Carlos Flores Facussé ont tenu ce dimanche matin une réunion avec le gouvernement putschiste et lui ont retiré leur appui. L’ex président Carlos Flores, considéré comme un des principaux idéologues et promoteurs du coup d’Etat, aurait quitté le Honduras avec sa famille pour Washington.


Source : http://www.aporrea.org/internacionales/n138065.html


 


Zelaya a atterri au Nicaragua
 


05/07/2009


L’avion qui transportait le président légitime du Honduras, Manuel Zelaya, a atterri à Managua, au Nicaragua, après que des militaires du régime putschiste eurent placé deux véhicules comme obstacles sur la piste d’atterrissage de l’aéroport international de Tegucigalpa, obligeant le président à se détourner de sa destination originale.


Source: http://www.abn.info.ve/noticia.php?articulo=189518&lee=16


Au moins deux morts à l’aéroport


05/07/2009


L’Armée hondurienne a commencé à lancer des grenades lacrymogènes pour disperser des manifestants qui attendaient la venue de Zelaya. Selon des témoignages diffusés par la chaîne téléSur, il y aurait au moins deux personnes tuées, dont une par un tir en pleine tête, et de nombreux blessés. Un représentant de la Police a confirmé à l’Agence AFP l’existence de au moins deux morts et de blessés.


Source: http://www.noticias24.com/actualidad/noticia/63707/fuertes-incidentes-en-los-alrededores-del-aeropuerto-de-tegucigalpa/


Des obstacles sur la piste, pour empêcher l’atterrissage de l’avion de Zelaya
 


05/07/2009


L’avion vénézuélien qui transporte Manuel Zelaya, président du Honduras, s’approche de l’aéroport de Tegucigalpa, au Honduras, qui est gardé par des militaires fortement armés. Ces militaires, quelques minutes auparavant, ont assassiné au moins deux personnes dans la gigantesque manifestation qui attendait Zelaya. Deux Jeep militaires ont été placées au milieu de la piste pour empêcher l’atterrissage.


Source : www.Aporrea.org / Presse YVKE


Les USA ont qualifié la suspension du Honduras de l’OEA de « juste et nécessaire »
 


05/07/2009


 « C’est une décision juste et nécessaire, en raison du manque de progrès dans le rétablissement de l’ordre démocratique au Honduras ; les Etats-Unis ne pouvaient considérer d’autre alternative à la suspension du Honduras », a ajouté le porte-parole du Département d’Etat des USA, Ian Kelly. Le diplomate étasunien a réaffirmé que le coup d?Etat perpétré contre le président du Honduras, José Manuel Zelaya, est « illégal et inconstitutionnel ». 


Source: http://www.abn.info.ve  


Traduit par Jean-Louis Seillier et révisé par Karima Ayoub pour Investig’Action.