Attaquer l'Iran ? Aux USA et en France, refusez d'obéir aux ordres !

Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran.

Des musiciens ou des chanteurs de légende comme Willie Nelson, des écrivains, des mères de soldats tués comme Cindy Sheehan, le révélateur des "papiers du Pentagone" Daniel Ellsberg, des officiers hors-cadre comme le colonel de l’U.S. Army Ann Wright, des députés, des sénateurs, des rabbins, des écrivains, des animateurs de radio, et des dizaines d’éminentes personnalités américaines viennent d’appeler les chefs d’Etat-Major et l’ensemble des militaires américains à refuser d’obéir aux ordres d’attaquer l’Iran.

Cette initiative inouïe, préventive, probablement unique dans les annales de l’histoire, atteste de l’extrême gravité de la situation et de l’imminence d’une attaque contre l’Iran, que d’aucuns considèrent comme le point de départ possible d’une 3e Guerre mondiale (World War III) qui serait pire que les précédentes. Elle montre que la désobéissance civique est le dernier recours contre le totalitarisme montant

voir le texte de Daniel Ellsberg

http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=354?=en

et qu’elle prend toute sa portée quand ce sont les militaires eux-mêmes qui refusent d’obéir à des ordres illégaux ou immoraux.

Les militaires américains n’ont d’ailleurs pas attendu cet appel pour opposer une résistance de plus en plus marquée aux projets criminels des néoconservateurs encore au pouvoir à la Maison Blanche. Sans les fuites organisées par eux ou par certains membres de la communauté du renseignement, les préparatifs guerriers de l’administration Bush auraient été moins connus. Le dernier de ces actes de résistance ayant défrayé la chronique a eu lieu le 30 août dernier, quand des officiers de l’US Air Force ont révélé dès qu’ils l’ont appris le transfert illégal de 6 missiles nucléaires d’une base à une autre d’où ils auraient dû, semble-t-il, partir pour le Moyen-Orient – faisant ainsi échouer l’opération.

Il est temps qu’en France et en Europe, l’opinion publique donne de la voix et apporte son soutien aux résistants américains à la guerre. Nous proposons qu’en France un appel du même ordre soit lancé, pour décourager toute velléité de soutien de la France à une nouvelle aventure militaire de l’administration Bush au Moyen-Orient, ce qui réduirait un tant soit peu le risque de voir les Etats-Unis s’y lancer.

Pour réagir : [email protected]

ACDN, le 5 octobre 2006