Allo, Jane, tu as entendu parler de Gaza ?

Une image fugitive vue à la télé lors du passage de la flamme olympique à Paris : Jane Birkin manifeste sur les marches de l’Assemblée nationale devant une banderole clamant que Le Tibet se meurt !

Mon sang ne fait qu’un tour et je maugrée : Et de Gaza, tu as déjà entendu parler ? Evidemment, elle ne m’entend pas. Et sans doute ne voudrait-elle pas entendre…

Il est sidérant de constater comme certains sujets prennent comme une mayonnaise, alors que d’autres ne parviennent pas à passer le seuil de l’entrefilet. Il est tout aussi troublant de constater comme cette mayonnaise retombe vite : Darfour, Birmanie, Tibet, Colombie… C’est à se demander si ne se succèdent pas ainsi des campagnes de promo pour pipeules nécessiteux ! C’est vrai que, depuis un petit temps, on n’avait plus tellement de nouvelles de la Birkin, ou de Richard Gere…

Mais revenons à la banderole. Il se meurt le Tibet ? Ne participe-t-il pas à la fulgurante évolution économique de la Chine ? Son développement n’est-il pas soutenu par la création de la nouvelle ligne ultramoderne de chemin de fer sur le « toit du monde », comme la célébrait il y a quelques mois le Figaro-Magazine. Ben oui, pour les pipeules, c’est pas une bonne référence, le Fig-Mag ?

En tout cas, si une ligne de chemin de fer n’est pas un moyen d’ouverture, demandez aux Gazaouis s’ils n’aimeraient pas pouvoir circuler un peu : même dans un vieux tchouk-tchouk, ça leur ferait plaisir. Et puis, ça leur serait utile aussi. Mais là, non ! On ne circule pas ! On est puni collectivement pour crime de démocratie :

Tu ne votes pas selon mon vœu ? Alors, je t’emmure.

T’as faim ? Pas mon problème.

Tu a besoin de soins ? Crève au check-point !

Et puis, tiens, le siège de Palestinian Medical relief Society, je te le bombarde aussi, des fois qu’il abriterait des terroristes.

Et toi, petit, tu veux étudier ? Pas de papier.

Alors qu’au Tibet « qui se meurt », l’alphabétisation a fait d’énormes progrès depuis que Mao a mis fin au régime féodal. Est-ce qu’on éduque une population pour l’asservir ?

Mais à Gaza, et aussi en Cisjordanie, on met des freins à l’enseignement : plus de possibilité de sortir pour étudier à l’étranger ; entrave à l’enseignement universitaire local, puisque, par exemple, la faculté de médecine est séparée de l’hôpital par le mur.

Est-ce qu’il y a le moindre point commun entre le développement dont jouissent les Tibétains et l’abandon des Palestiniens par une puissance occupante qui ne remplit aucune des obligations auxquelles cette position la contraint pourtant selon les lois internationales ? Même les colonialistes britanniques n’ont jamais traité les Palestiniens comme se le permettent les Israéliens. Il n’empêche. Contre toute morale, c’est le Tibet qui est à plaindre. Alors que la situation à Gaza empire tous les jours, Le Soir, toujours à la recherche de gadgets pour récupérer un tirage fondant, publie ce jour (14 avril) une banderole antichinoise. Sachez que tout qui affichera cette vile propagande aura, pour ce faire, pratiqué de grands coups de ciseaux dans un article sur Gaza. Sordide, non ?

Reste à comprendre ce comportement, au-delà de toute logomachie.

Le peuple palestinien a longtemps été le plus éduqué du monde arabe. C’est très certainement pourquoi il est aussi le moins religieux de cette contrée encombrée de bondieuseries. Ce qui fut le précieux tissu de sa communauté est en train de se démailler. Après des années d’une occupation cyniquement vexatoire, cette société se délite et perd progressivement sa spécificité. C’est à un sociocide que le monde assiste, même pas indifférent, mais littéralement consentant. Car, en réalité, la communauté internationale, comme lobotomisée au lait de l’idéologie libérale et du retour des pires mysticismes, n’est plus en mesure de réagir autrement que pour exorciser sa peur. C’est la voie ouverte à tous les conformismes, à l’abandon de la réflexion, à l’acceptation de tous les lieux communs : le bouddhisme, c’est bien ; la Shoah, c’est ma faute ; et ceux qui ne sont pas d’accord sont des terroristes…

Martial Demunter