Nouveau livre: la propagande d’Israël par Ilan Pappé

Comment puis-je aider les Palestiniens à obtenir enfin leurs droits ?

Quand vous discutez d’Israël pour convaincre un hésitant, bien souvent vous vous retrouvez face à des arguments en réalité façonnés par des experts en com’.

 

Ilan Pappe est Israélien et il a vécu longtemps en Israël. Il connaît la machine de l’intérieur. Aujourd’hui, il expose la manipulation orchestrée de l’Histoire, mais aussi la propagande au quotidien : cinéma, théâtre, médias, l’instrumentalisation de l’Holocauste… Comment se fabriquent les arguments. Comment fonctionnent les réseaux internationaux de lobbying et les moyens financiers énormes investis pour « redorer » l’image d’Israël à l’étranger.

 

Ce livre est indispensable pour que votre interlocuteur puisse vraiment penser par lui-même. Et pour défaire un appareil de propagande extrêmement puissant qui reporte sans cesse la paix.

 

Achetez La Propagande d’Israël par Ilan Pappé dans notre boutique

 

Table des matières

Introduction. Le débat autour d’Israël en tant que concept

Première partie. Israël, un concept savant et fictif

Chap. 1 : L’histoire « objective » du pays et du peuple

Chap 2 : L’étranger devenu terroriste : le Palestinien
dans la pensée sioniste

Chap. 3 : La guerre de 1948 par le texte et par l’image

Deuxième partie. L’apogée du post-sionisme en Israël

Chap. 4 : Les pionniers

Chap. 5 : Reconnaissance de la catastrophe palestinienne :
la réécriture de la guerre de 1948

Chap. 6 : L’apparition d’un milieu intellectuel
post-sioniste, 1990-2000

Chap. 7 : Comment toucher un point sensible
de la société : le souvenir de l’Holocauste en Israël

Chap. 8 : Le concept d’Israël et des Juifs arabes

Chap. 9 : L’importance culturelle du post-sionisme

Chap. 10 : Le post-sionisme sur la scène et à l’écran

Chap. 11 : Le triomphe du néo-sionisme

Chap 12 : Les nouveaux historiens néo-sionistes

Épilogue. Brand Israel ou la marque « Israël » en 2013

 

Ilan Pappé est un historien israélien en exil. En Angleterre. il est professeur d’histoire. Il dirige aussi le Centre Européen pour les Études Palestiniennes et co-dirige le Centre pour les Études Ethno-Politiques, à l’Université d’Exeter.