Le Cuba de l’Afrique

Le Cuba de l’Afrique ? J’ai entendu pour la première fois cette expression dans la bouche du grand journaliste André Vltchek et cela m’a d’emblée évoqué ce petit pays d’Afrique de l’Est auquel il faisait référence.

Les similitudes sont frappantes. Cuba et l’Erythrée sont deux pays relativement petits, indépendants, socialistes et révolutionnaires. Tous deux souffrent des sanctions imposées par les USA et ont été vicieusement accusés de soutenir le terrorisme par les agents de la Pax Americana.

Cuba et l’Erythrée ont été durement touchés par les changements climatiques secondaires à l’industrialisation débridée du monde occidental qui a entraîné de plus en plus d’ouragans à Cuba et des sècheresses exceptionnelles en Erythrée située à l’extrémité est de la bande sahélienne.

Ces deux pays font beaucoup depuis longtemps pour la santé et l’éducation de leurs populations avec Cuba dont le système de santé publique fait l’admiration de tous et l’Erythrée qui travaille efficacement à la prévention de la malaria et du sida (HIV-Aids) en Afrique.

Cuba et l’Erythrée sont les seuls sur leur continent à rejeter les exigences de démocratie à l’occidentale que l’on veut imposer à leur peuple. Cuba est le seul pays du continent américain et L’Erythrée le seul du continent africain à na pas vouloir organiser d’élections.

Mais ce qui les rassemble le plus est la manière dont les gouvernements ont accédé au pouvoir par la lutte armée, à la force du canon. Ce qui les place parmi la poignée de pays qui sont parvenus à véritablement libérer leur peuple au cours du 20° siècle.

Beaucoup ont essayé mais peu y sont parvenus. Les premiers furent les vainqueurs de la guerre civile Russe avec l’avènement de l’Union Soviétique, puis la révolution chinoise entreprise par la longue marche populaire de Mao Tse Tung, ensuite le Vietnam inspiré par la Chine sous la direction de Ho Chi Minn. Enfin la révolution cubaine menée par Fidel Castro dans une version abrégée de révolution populaire.

La dernière bataille victorieuse pour accéder à la libération nationale au cours du 20° siècle a été emportée par le peuple Erythréen au terme d’une guerre d’indépendance de trente ans.

Aujourd’hui, Cuba et l’Erythrée sont face à d’énormes défis militaires et économiques. Les sanctions directement inspirées par les USA et leurs complices handicapent leurs économies et éprouvent leurs populations.

Un autre aspect important est que ces pays sont gouvernés par des leaders âgés et s’efforcent d’amener au pouvoir une nouvelle génération de dirigeants qui devraient garder leur pays sur la voie du développement de manière telle, comme dit le président érythréen, que l’on en arrive à « une Erythrée riche sans richissimes érythréens »

Cuba a été libéré depuis plus d’un demi-siècle et l’Erythrée célèbre le 23° anniversaire de son indépendance. La Pax Americana voit ainsi son rôle de super puissance de plus en plus contesté par les modèles que constituent Cuba et l’Erythrée aux yeux du reste du monde qui voit de plus en plus ce super pouvoir comme un « tigre de papier ».

Pour la survie de notre planète et particulièrement face aux défis climatiques qu’elle doit affronter, des changements révolutionnaires radicaux s’imposent. Il est peut-être temps d’analyser les politiques de ces deux petits pays et de comprendre ce qu’ils ont à nous enseigner face aux innombrables menaces planétaires qui nous attendent.

Thomas C. Mountain, éducateur et révolutionnaire activiste vivant et travaillant en Erythrée depuis 2006

Traduit de l’anglais par le Collectif Investig’action.

L’auteur peut être contacté à l’adresse suivante :
thomascmountain_at_gmail_dot_com