De l’argent

On peut lire dans la presse dite classique que le président de la BCE, Mario Draghi lui-même, a repris une idée soulevée par des économistes : distribuer directement de l’argent aux citoyens pour relancer l’économie.

 

En cette période de « vaches maigres, moins d’argent circule en effet et cela pénalise les entreprises puisqu’il manque de l’huile dans les rouages du commerce.

 

Outre qu’il serait étonnant que cette idée se concrétise puisque l’Etat est perpétuellement à la recherche des quelques milliards qui permettraient aux services publics de fonctionner correctement, il serait surprenant également que les « élites » veuillent partager leurs privilèges.

 

Néanmoins. Posons-nous la question. Que ferions-nous s’il nous restait quelques sous à la fin du mois ?

 

Achèterions-nous un dixième pull dans un magasin de la chaîne Pritess pour faire travailler un peu plus les esclaves du Bangladesh ?

 

Laisserions-nous tenter par les offres « 3 packs pour le prix de 2 » du supermarché du coin, sachant que le troisième pack risque fort de se retrouver à la poubelle si nous n’arrivons pas à le consommer avant la date de péremption ?

 

Partirions-nous en vacances pour dépenser notre argent à l’étranger et faire profiter des concurrents ?

 

Accepterions-nous des augmentations inconsidérées de loyer pour satisfaire les appétits des propriétaires qui voudraient, eux aussi, profiter de l’aubaine ?

 

Prendrions-nous un peu plus souvent la voiture et serions-nous moins regardants quand il s’agit de faire le plein de carburant ?

 

Irions-nous jouer au Loto ?

 

Garderions-nous un petit bas de laine pour les jours difficiles ?

 

C’est bizarre que des gens aussi qualifiés aient autant de mauvaises idées. Il y a tellement mieux à faire.

 

Par exemple, rendre l’enseignement gratuit et accessible à tous.

 

Par exemple, multiplier les stages rémunérés (et rémunérés honnêtement).

 

Créer des écoles de musique, des cours de théâtre, de danse, d’équitation, de tennis, de golf, de tir à l’arc, de boxe.

 

Payer convenablement les acteurs de théâtre.

 

Construire des logements pour loger tout le monde.

 

Accueillir les étrangers.

 

Rendre les soins médicaux et dentaires gratuits pour tout le monde.

 

Chouchouter les personnes âgées pour que leurs dernières années ne se passent pas à attendre la fin.

 

Je propose d’organiser un concours d’imagination. Et de rendre obligatoire la réussite de ce concours pour pouvoir être ministre.

 

Source: Investig’Action


Avez-vous aimé cet article? Soutenez l’info indépendante, aidez-nous par un don :

Soutenez Investig’Action

Rejoignez les Amis d’Investig’Action