Ce que cache la “réconciliation” de Soral : un discours d’intégration et de domination envers les classes populaires (vidéo)

En une semaine, on a eu les radicaux de gauche qui redéposent un projet de loi sur les mamans qui accompagnent leurs enfants dans les sorties scolaires; le relancement du débat sur le voile à l’université; et la déclaration de Sarkozy disant: “on est contre le foulard parce qu’on est pour l’égalité”. Face à l’angle mort sur la dénonciation de l’islamophobie d’une bonne partie des partis politiques, Alain Soral peut dire “je n’ai pas de problème avec l’islam” et construire ainsi une offre politique basée sur l’idée de la réconciliation avec les musulmans. Pourtant, cette offre cache un discours intégrationniste et de domination envers les classes populaires.

Source: Investig’Action