Appel au débat : c’est au public de trancher

Beaucoup s’étonnent des arguments souvent étonnants des diaboliseurs et se demandent s’ils sont honnêtes. Nous pensons que, comme toujours, il faut distinguer les manipulateurs et les manipulés. Voici donc deux critères pour vous permettre de juger qui est honnête et qui ne l’est pas.

 

Primo, ni Caroline Fourest, ni Ornella Guyet, ni Indymedia-Paris, ni le groupe des antifas ne m’ont jamais interrogé pour vérifier. Pourtant, ne serait-ce pas normal si on cherche la vérité sur quelqu’un ?

 

Secundo, chaque fois que j’ai proposé d’en débattre publiquement et de publier les résultats sur notre site Investig’Action, à chaque fois mes calomniateurs ont fui. Ça, c’est incompréhensible. Vous prétendez démasquer un « fasciste » ? On vous offre la possibilité de toucher directement les milliers de personnes qu’il trompe et vous fuyez ! Que craignez-vous ? Qu’on découvre que vous avez déformé les faits ?

 

Je le répète : je vous propose un débat public. Nous publierons les échanges sur notre site, notre facebook et vous sur les vôtres. C’est quand même au public de décider qui a raison et qui a tort, non ? Vous ne faites pas confiance aux gens ?