APE : l’Union Européenne aime-t-elle les Africains plus que les Grecs ?

Le fait que l’Union Européenne (UE) n’arrive pas à régler la crise grecque ne devrait-il pas ouvrir les yeux de nos dirigeants sur les réelles intentions et motivations de l’UE ? Car si les motivations de l’UE sont humanistes que ne commencerait-elle pas au pas de sa porte ? Si l’UE ne peut pas régler ou ne veut pas régler la crise grecque, comment voudrait-elle ou pourrait-elle aider les Africains ?
{“L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte
ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave
répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur
la condescendance suspecte d’un maître qui prétend
l’affranchir. Seule la lutte libère” THOMAS SANKARA}

Le camp qui défend les Accords de Partenariat Economique (APE) au Sénégal (au moins l’APR et l’AFP) et ailleurs est inaudible, invisible. Au Sénégal, les agents des différents ministères concernés ont reçu des consignes fermes : pas de débat public avec le camp du non aux APE !
Dans un contexte où le président de la république du Sénégal vient d’affirmer sa disponibilité à dialoguer avec l’opposition cela paraît paradoxale qu’il refuse de discuter avec ceux qui tout au long de 2014 n’ont eu de cesse de demander le dialogue sur les APE.

Plus de 20 organisations au Sénégal, regroupées notamment dans la Coalition Nationale NON AUX APE et le Collectif NON AUX APE, sont opposées à ces APE. Le dialogue s’impose sur un sujet d’une importance capitale pour l’avenir du peuple sénégalais. Le président de la République du Sénégal nous pousserait-il à la radicalisation ?

Il paraît plus simple de trouver une aiguille dans une meule de foin qu’un avantage de ces APE ‘Accords de partenariat économique) pour les peuples du Sénégal et des autres pays de la CEDEAO et de l’Afrique. Gageons que le dialogue permettra de dévoiler ces avantages.

L’actualité c’est aussi la crise grecque. La Grèce est un pays d’un peu plus de 10 815 197 d’habitants. La Grèce est un pays membre de l’Union Européenne. Le fait que l’Union Européenne (UE) n’arrive pas à régler la crise grecque ne devrait-il pas ouvrir les yeux de nos dirigeants sur les réelles intentions et motivations de l’UE ? Car si les motivations de l’UE sont humanistes que ne commencerait-elle pas au pas de sa porte ? Si l’UE ne peut pas régler ou ne veut pas régler la crise grecque, comment voudrait-elle ou pourrait-elle aider les africains ? Quelle est la situation de l’UE aujourd’hui ? La situation de celle avec qui les gouvernements africains veulent imposer leurs peuples à contracter un APE nous permet de savoir aussi les véritables intentions de l’UE.

{«10 années après le NON majoritaire du peuple français, au référendum sur la création d’une constitution européenne, paraphée en partie par François Hollande à Lisbonne, où en est cette Europe ? Des économies plongées dans l’austérité, des guerres, des nations démantelées, une monnaie affolante, un chômage de masse jamais atteint depuis 80 ans, des droits et des acquis sociaux rabotés ou supprimés, des libertés bafouées, des services publics livrés aux multinationales, des travailleurs paupérisés et une explosion de la pauvreté quand les riches n’ont jamais été aussi riches, la montée de l’extrême-droite, de la xénophobie et du racisme… nous sommes bien loin des propos rassurants de Schumann il y a 65 ans et bien loin des promesses du camp du OUI, il y a 10 ans. Et aujourd’hui, on nous demande l’union sacrée nationale pour défendre ces politiques supranationales austéritaires, vraiment ils nous prennent pour des ignorants. »}(1)

Rappelons que l’UE c’est une population d’un peu plus de 507, 4 millions d’habitants contre un peu plus de 300 millions d’habitants et un peu plus de 1,1 milliard d’habitants respectivement pour la CEDEAO et l’Afrique. L’UE ne peut pas aider ses 507 millions d’habitants et elle viendrait avec les APE aider les 300 millions d’ouest africains ? 1,1 milliard d’habitants ?

{« Cinquante-cinq pour cent de la hausse totale du chômage mondial entre 2007 et 2010 sont survenus dans la région des économies développées et de l’Union européenne, alors que cette région ne compte que pour 15 pour cent de la population active mondiale. Après un repli de 2,2 pour cent en 2009, l’emploi a encore reculé de 0,9 pour cent en 2010. L’industrie a ainsi perdu 9,5 millions d’emplois entre 2007 et 2009. »}(2).

Si après cela les dirigeants africains ne voient pas que l’UE en voulant faire de leurs pays de grands marchés Sandaga, d’Abobo, et de Kano ne vise qu’à leur faire accepter – suprême suicide – l’exportation de leurs emplois, cela accréditerait définitivement la sagesse populaire africaine pour qui « {ku la eumbal sa sankal, eumbal la sa kersa} ». C’est pourquoi il faut demander aux 11 présidents signataires (3) en catimini des APE le 15 décembre 2014 à Abuja s’ils pensent que l’UE aiment plus les africains que les grecs, les portugais, les espagnols et les italiens.

En réalité, l’UE ne vient pas pour l’aid mais pour le trade. Mais alors, au nom de quoi la CEDEAO devrait-elle subventionner les produits provenant de 28 états de l’UE contre les produits de 16 états de la Gambie, du Burkina, du Bénin, du Sénégal… ? Au nom de quoi le Sénégal devrait-il participer à un détournement de commerce au profit des multinationales de l’UE au détriment du Nigéria, de la Côte d’Ivoire, du Ghana… ?
Les avertissements de LENINE qui datent du 23 août 1915, malgré leurs 100 ans, n’ont pris aucune ride. Méditons-en deux :

-« {Les États-Unis d’Europe, en régime capitaliste, seraient comme une entente pour le partage des colonies. ».
-« Au point de vue des conditions économiques de l’impérialisme, c’est-à-dire des exportations de capitaux et du partage du monde par les puissances coloniales “avancées” et “civilisées”, les États-Unis d’Europe sont, en régime capitaliste, ou bien impossibles, ou bien réactionnaires.} »(4)

C’est pourquoi, les députés européens qui sont contre les APE et les organisations des 28 pays de l’UE qui défendent la sortie de leur pays de l’UE sont des alliés objectifs de ceux qui en Afrique se battent contre les APE. A l’exception des usurpateurs du Front National français et des autres extrêmes-droites héritiers des nazis aux discours populistes mais qui ne sont rien d’autre que des agents du capital contre les travailleurs et les peuples du centre et de la périphérie du système. Si les opposants à l’impérialisme et au capitalisme avaient scientifiquement caractérisé l’UE avant son édification, une réflexion s’impose aussi sur nos CEDEAO, SADC, UA…Sommes-nous en mesure de dire 100 ans après LENINE que : les Etats-Unis d’Afrique de l’Ouest, en régime semi colonial, seraient comme une entente au service des colons ? Sommes-nous en mesure de dire que : les Etats-Unis d’Afrique de l’Ouest sont, en régime semi colonial, ou bien impossibles, ou bien réactionnaires ?
Que proposer à la place des APE de l’UE réactionnaire ?

-La réciprocité ce n’est pas seulement : « {vos produits entrent dans l’espace UE sans payer de droit de douane alors laissez mes produits entrer dans l’espace CEDEAO sans payer de droit de douane ». La réciprocité pourrait être : « mes produits entrent dans votre espace CEDEAO en payant des droits de douane alors vos produits commenceront à payer des droits de douanes pour entrer dans mon espace UE} ».

-le Sénégal, ainsi que 11 autres pays ne sont pas obligés de signer les APE car faisant partie des Pays les Moins Avancés (PMA)

-depuis le sommet Chine-Afrique de 2006, les produits africains bénéficient d’une ouverture totale du marché chinois sans aucun droit de douane (5). Refuser de signer les APE et proposer les produits africains aux 1,3 milliards de consommateurs chinois parmi lesquels 300 milliardaires en dollars et une classe moyenne de plus de 400 millions d’individus. Faire pareil avec les autres membres des BRICS. Développer davantage encore la transformation des matières premières sénégalaises pour les 12 millions de sénégalais, les 300 millions d’habitants de la CEDEAO et les autres 700 millions d’africains….

{{*Guy Marius SAGNA est le coordonnateur de la Coalition nationale NON AUX APE}}

– 1) Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais, cahier n°170
– 2) Organisation internationale du travail (O.I.T.), “Tendances mondiales de l’emploi 2011”
-3) il s’agit des présidents du Sénégal, du Bénin, du Niger, de la Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Libéria, Burkina Faso, Mali, Cap Vert, Ghana
– 4) Lénine, Du mot d’ordre des États-Unis d’Europe, 23 août 1915
– 5) Jean-Paul Pougala, Et si les africains de Chine servaient d’instrument de conquête du vaste marché chinois aux industriels africains du RINVINDAF ? 11 février 2015

Source : Investig’Action