Réponse à Laurent Louis : la stratégie du caméléon ?

Après avoir annoncé le contraire, vous avez ensuite dit sur votre page fb que vous acceptiez le débat. Très bien, allons-y. Mais dans votre texte contre moi, je ne trouve aucun argument, aucune réponse à mes critiques, seulement quelques inventions et insultes qui font diversion.


 

Donc, si on veut respecter les gens qui nous lisent, je pense qu’il ne faut pas les pousser à suivre aveuglément un tel contre un tel, mais au contraire les appeler à réfléchir avec leur propre cerveau, à se faire leur propre opinion en écoutant les arguments sur les faits. Je vous reformule donc les questions auxquelles vous n’avez pas répondu :


  1. Quel est votre programme pour mettre fin au scandale de l’écart croissant entre riches et pauvres : 85 personnes qui possèdent autant que 3,5 milliards ?

  2. Comme député, vous avez présenté des propositions de loi très antisociales. Vos partisans disent que vous avez « changé » et que vous ne les soutiendriez plus. Si c’est exact, pouvez-vous expliquer ce qui vous a fait changer d’avis ?

  3. Vous avez conclu un accord électoral technique avec le parti « La Droite » au programme économique clairement antisocial, propatronal et antimusulman. Ce parti veut interdire le voile, les repas halal à l’école et prétend que « l’expansion de l’Islam en Europe est le problème central auquel notre civilisation est confrontée » ! Cela ne vous gêne pas que vos voix puissent aider à élire un député de cette extrême droite raciste ?


Il est vraiment dommage que vous n’ayez pas répondu sur le fond de l’article publié par Investig’Action. Au lieu de quoi, vous inventez ou vous insultez. Vous inventez que je soutiendrais la politique belge au Congo (sur notre site, divers articles critiquent au contraire cette politique) Vous prétendez que je serais un porte-parole du PTB, ce qui est dans votre bouche une insulte.

Je vous répète ce que je vous avais dit : Investig’Action est un média indépendant et pluraliste. Notre site accueille des textes de diverses tendances progressistes. Par contre, il est vrai que nous rejetons tous l’extrême droite. Nous estimons qu’on a vu à quels crimes elle mène : Hitler, Mussolini et aussi Jean-Marie Le Pen, tortionnaire en Algérie et grand défenseur du colonialisme français raciste.


Au lieu d’argumenter, vous insultez sans cesse. Je relèverai seulement ceci dans votre texte :

« Michel Collon, même s’il est issu de la bourgeoisie, est membre du PTB… » « PTB, ce parti qui prétend être le parti des ouvriers mais qui ne présente sur ses listes que des universitaires, des fonctionnaires ou des syndicalistes. » « Collon (…) son seul objectif est de vendre des livres et de gagner de l’argent »


Trois phrases, trois manipulations.

  1. Je n’ai jamais caché que j’étais issu d’une famille bourgeoise de Bruxelles, j’en ai parlé plusieurs fois. Après avoir été avocat dans ce milieu, je suis allé travailler en usine comme ouvrier, je suis devenu syndicaliste, puis journaliste à Solidaire et depuis vingt ans je mène un travail indépendant avec Investig’Action : articles, livres et films contre les guerres et les médiamensonges. J’ai choisi de me battre au service des travailleurs et des peuples. Alors, qu’est-ce qui vaut mieux ? Un bourgeois qui passe du côté du peuple ou l’inverse : un ouvrier qui s’embourgeoise et défend le capitalisme avec des thèses d’extrême droite ? Personnellement, je me sens droit dans mes bottes.

  2. Le PTB me semble assez grand pour se défendre tout seul. Je relève quand même votre phrase : selon vous, un syndicaliste ouvrier, ce ne serait plus un ouvrier ? Est-ce que vous reprenez la démagogie antisyndicale traditionnelle de l’extrême droite ? Est-ce que vous appelez à détruire les organisations syndicales qui ont défendu les travailleurs et obtenu tant d’acquis salariaux et sociaux ? C’est le patronat qui s’en réjouira.

  3. Mon seul objectif, prétendez-vous, serait de « vendre des livres pour gagner de l’argent » ? Monsieur Louis, si vraiment mon but était de gagner de l’argent, vous ne croyez pas que j’aurais dû rester dans ma classe sociale d’origine, avec mon métier où je gagnais très bien ma vie ? Si vraiment je fais tout ça pour gagner beaucoup d’argent, vous ne pensez pas que je devrais plutôt écrire des livres comme BHL ou Caroline Fourest, des livres qui plaisent aux puissants et reçoivent le maximum de pub médiatique ? Vous n’avez pas remarqué qu’Investig’Action, n’ayant aucune publicité, aucune subvention afin de rester indépendant, vit constamment dans la précarité financière ? Cette attaque de votre part est-elle bête ou méchante ou les deux ?



Etant seulement un média indépendant, Investig’Action n’a pas pour vocation de s’engager dans le jeu électoral. Chaque lecteur fera ses choix. Mais notre responsabilité est de lui fournir tous les éléments d’information sur l’extrême droite.

Surtout quand elle se camoufle. Quelqu’un qui comme vous se fait élire dans un parti sioniste pro-Israël, puis essaie de prendre la tête du parti « Islam », puis s’allie avec le parti antimusulman « La Droite », j’appelle cela un caméléon.

Enfin, je ne veux pas dire du mal du caméléon, ce petit animal cherche juste à se protéger des prédateurs. Par contre, si un humain se camoufle ainsi en racontant des choses contradictoires pour manipuler les gens, comment pourrait-on lui faire confiance ?

 

Source: Investig'Action


Lire aussi :


Alliée de Laurent Louis, « La Droite » veut interdire le voile

Laurent Louis est-il vraiment anti-système ?