La Crimée est russe et Mayotte est française. Où est le problème?

Quand on parle des « deux poids deux mesures »…

 
Le 8 février 1976, un référendum est organisé à Mayotte, pour le rattachement de l'île à la France. L'ONU considère ce référendum de 1976 comme nul et non avenu, et condamne la violation de l'intégrité territoriale des Comores et demande à la France de quitter Mayotte, mais la puissance occupante fait la sourde oreille.  

La plupart de ceux qui condamnent aujourd'hui la Russie, ont été frappés d'une amnésie complète et totale lorsque récemment (le 1er janvier 2014) l'Union Européenne a décidé la Rupéisation de l'Ile comorienne de Mayotte.

Comme à Mayotte, le Parlement de Crimée a voté le rattachement de la région à la Russie et les sanctions fusent de partout. J'ai failli mourir de rire (mdr) lorsque M. Fabius a souligné qu'"un rattachement direct à la Russie voudrait dire changer de système et que l'intégrité territoriale ne serait plus respectée", avant d'ajouter  "si vous admettez le principe qu'une région, dans n'importe quel pays, en contradiction avec les règles constitutionnelles de ce pays, peut se rattacher à un autre pays, cela veut dire qu'il n'y a plus de paix internationale ni de frontières assurées".

On aurait aimé que BOLEROTCHEV apporte un coup de main à Poutine en le conseillant de soulever le différend franco-comorien pour calmer Fabius, mais il ne le fera pas.

On aurait aimé que les pseudos intellectuels fassent la parallèle pour fragiliser la position française, mais ils ne le feront pas.

Mayotte c'est la France et la Crimée c'est la Russie !

Source : wongo-skyrock.com